logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Enquête

Après la saignée, la GPEC redémarre dans l'urgence

Enquête | publié le : 27.10.2009 |

Image

Après la saignée, la GPEC redémarre dans l'urgence

Crédit photo

En six mois, 2 800 salariés ont quitté ArcelorMittal en départs volontaires. Confrontée à de graves problèmes de préservation des compétences, l'entreprise relance en urgence l'accord de GPEC conclu avant la crise.

« En matière de transfert des compétences, tous les voyants sont au rouge, à tel point que nous nous demandons si nous serons encore capables de produire de l'acier dans deux ans ! », s'alarme Philippe Verbeke, coordinateur de la CGT chez ArcelorMittal Atlantique et Lorraine. Les

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Entreprises et Carrières

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous