S'abonner
Se connecter
Menu
Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les pratiques

Dekra pilote l'évaluation en ligne

Les pratiques | publié le : 01.07.2008 |

Crédit photo

Dekra, spécialiste du contrôle technique des véhicules, compte 850 salariés et 2 000 contrôleurs affiliés, dont la principale contrainte métier est l'actualisation des connaissances techniques. « Chaque véhicule devient, de plus en plus, un cas particulier, note Jean-Luc Beaurain, responsable formation chez Dekra. Le contrôleur doit donc posséder une bonne culture technologique et savoir manipuler les bases informatiques et documentaires pour actualiser ses acquis. » Et ceux-ci sont scrupuleusement vérifiés, chaque année, lors du renouvellement des agréments.

« La réglementation de notre activité oblige à des contrôles de connaissances en fin de formation, détaille Jean-Luc Beaurain. Et tous les ans, les programmes changent. »

Evolution technologique

Aussi, Dekra a créé, dès 1992, son organisme de formation, Dekra Services. « On ne peut pas, assure le responsable formation, sous-traiter la conception des cours, il y a trop de particularités, d'interprétations techniques soumises à l'expertise métier. » Jusqu'en 2006, la formation se dispensait uniquement en salle, elle comprenait trois jours de cours et un examen. Mais l'évolution technologique des véhicules, aujourd'hui, exige un plus fort investissement d'apprentissage. Pour accompagner cette montée en compétences, Dekra Services a choisi de s'équiper d'un outil de cours en ligne doté d'une évaluation. L'organisme a adopté la solution d'X-PERTeam : le logiciel Wbt Manager pour gérer les leçons, et Quiz Manager pour permettre une évaluation à distance des apprenants. Quiz manager offre une grande souplesse de paramétrage.

Dekra Services a passé six mois à architecturer le système en termes de reporting, de suivi hiérarchique et de catégorisation des stagiaires. « Le coût de l'achat, du développement informatique et du suivi, spécifie Jean-luc Beaurain, a représenté 150 000 euros d'investissement. »

Investir dans la formation en ligne avait pour objectif d'augmenter la durée d'apprentissage et de la lisser dans le temps. Ainsi, en plus de la formation en salle toujours dispensée, mais réduite à deux jours, ce qui permet un gain de productivité, l'offre en ligne dispense 4 heures de programme obligatoire et 4 heures de programme optionnel. « En moyenne, précise Jean-Luc Beaurain, nos contrôleurs l'utilisent six heures par an. Les clients arrivant toutes les 30 minutes, on se sert du temps libre entre deux contrôles. Les modules durent 15 minutes et le système permet à l'apprenant de se reconnecter là où il s'était arrêté. »

Définition de parcours individualisés

Aujourd'hui, après deux ans de mise en service, l'évaluation en ligne est dans une phase de définition de parcours individualisés. « L'an passé, quand les contrôleurs sont arrivés en salle, on connaissait leurs lacunes, c'est une force pédagogique. Cela nous a permis de dispenser des cours mieux ciblés, constate Jean-Luc Beaurain. Mais notre objectif est d'obtenir de l'outil une mesure du niveau de chacun pour permettre d'individualiser les besoins. »