Le mécénat de compétences fait appel aux services ressources humaines

Né de la réflexion du réseau Astrées, réseau d'échanges entre grandes entreprises sur les questions d'emploi, de travail, de mutations économiques, Alizé (Actions locales interentreprises en zone d'emploi) se définit comme une plate-forme de développement local. Auprès d'Alizé, les PME d'un bassin d'emploi ayant un projet peuvent faire appel aux grandes entreprises de leur région. Saint-Gobain, Areva, Alstom, Vallourec, Schneider-Electric, EDF... en sont les locomotives. Leurs intérêts ? Accroître les possibilités de reclassement dans les territoires et agir dans le domaine de la responsabilité sociale. En effet, les dossiers déposés par les PME en commission d'agrément sont retenus à condition de créer de l'emploi. Dès lors, ces dernières reçoivent une avance remboursable (en moyenne, 12 000 euros par PME) d'un fonds public/privé et un prêt gratuit de personnel qualifié.

Organisation de l'entreprise

Alizé regroupe, aujourd'hui, 120 entreprises partenaires dans vingt bassins actifs. En dix ans, 1 400 projets ont été étudiés et 1 050 ont été retenus. En tout, ce sont 4 300 emplois qui ont été créés. Les PME accompagnées ont, en majorité, 10 salariés ; 55 % relèvent du domaine des services ; 27 %, de l'industrie ; 10 %, de la construction. Près d'un dossier accompagné sur dix est un cas de reprise ou de transmission. L'intervention la plus courante porte sur l'organisation de l'entreprise. Dans 53 % des cas, le but de la PME est d'augmenter ses capacités de production et, dans 31 %, de se développer commercialement. Les compétences mobilisées relèvent, dans 26 % des cas, des ressources humaines et, dans 18 %, des techniques de commerce et de marketing.

Croissance interne

« Les PME formalisent leur demande sur le thème de la croissance interne, analyse Jean-Marie Bergère, délégué général d'Astrées, et, après analyse, il apparaît que la réponse à leur besoin se situe sur le plan des ressources humaines. » Exemple : en Côte-d'Or, en 2006, la société Mavic, spécialisée dans la vente et la réparation de matériel électronique, sollicite l'appui d'Alizé. Elle souhaite démarrer une activité de vidéo-surveillance pour les professionnels. Alizé valide son plan d'action commerciale. Un besoin de recrutement pour lancer le projet apparaît. Alizé met Mavic en relation avec Cablofil-Legrand. Le service RH de Cablofil a ainsi recruté deux assistants stagiaires en gestion pour construire le démarchage commercial de la PME. Aujourd'hui, l'activité est lancée et deux emplois de technicien ont été créés.