ECHOS FORMATION
RÉFORME DE LA FORMATION

Bilan en Rhône-Alpes

Selon une étude menée par l'Institut d'administration des entreprises de Lyon, d'avril à juillet 2006, auprès de 60 entreprises (de 80 000 à 10 000 salariés), ayant déjà amorcé le processus d'intégration de la réforme, une meilleure articulation entre la formation et la politique de gestion des compétences, en lien avec la stratégie de l'entreprise, est constatée dans 45 % des cas. Pourtant, seules 6 %, principalement des grosses structures, ont signé un accord d'entreprise, bien que 20 % aient un projet en cours. L'entretien professionnel est fortement intégré (48 % l'ont mis en place), le DIF (droit individuel à la formation) entre dans sa phase opérationnelle (51 % sont en phase de mise en route, et 75 % des entreprises renseignent le bulletin de salaire avec le compteur DIF), le contrat et la période de professionnalisation sont largement utilisés. La validation des acquis de l'expérience, les bilans de compétences, le passeport formation sont très peu mis en place. Seules 35 % des entreprises recourent à des formations hors temps de travail.

Certaines entreprises n'ont pas souhaité communiquer sur le DIF par crainte d'engendrer trop de demandes qu'elles ne pourraient gérer. D'autres, au contraire, craignent d'être sollicitées au même moment ; 31 % d'entre elles prennent donc les devants en intégrant le DIF, en amont de toute action de formation, pour optimiser le budget de formation.

Formation à distance

Un P@T à Lamballe

Le Point d'@ccès à la téléformation (P@T), qui a été ouvert à Lamballe (22) voilà six mois, compte une moyenne de 120 visites par mois ; 52 % des personnes inscrites sont âgées de 25 à 40 ans. Les demandeurs d'emploi représentent 23 % des inscrits. Cette structure permet de réaliser tout ou partie d'un parcours de formation à distance via Internet. Plusieurs formations sont proposées : les productions agricoles (économie, gestion d'entreprise, organisation, hygiène et santé...) ; les remises à niveau (français, mathématiques, biologie...) ; les préparations de concours de la fonction publique ; les formations en bureautique (Word, Excel, Access, Outlook...). L'accès est gratuit pour les personnes inscrites dans un organisme de formation, sinon le tarif à l'heure est de 2 euros. Le coût du projet s'est élevé à 69 086 euros.

Cned

Bilan 2005

Sur les 300 000 personnes inscrites au Cned (Centre national d'enseignement à distance), les salariés et les demandeurs d'emploi en formation professionnelle n'en représentent que 8 %. Les deux tiers des inscrits ont plus de 18 ans ; 70 % sont des femmes. Les BTS représentent 20 000 inscriptions par an ; 500 formations, soit 3 000 modules, sont disponibles. Le budget du Cned est de 100 millions d'euros, dont 72 millions issus de ventes directes et 28 millions de la tutelle ministérielle. Le centre compte 7 500 personnes, dont 6 000 enseignants, vacataires inclus.

<www.cned.fr>