Paradoxes de la gestion publique,

Yves Emery et David Giauque, L'Harmattan, 254 pages, 21,50 euros.

Depuis une quinzaine d'années, le monde de l'administration publique vit à l'heure de l'économie de marché. Les transformations opérées par la nouvelle gestion publique ont consisté en l'introduction de principes et de méthodes du secteur privé. Pour Yves Emery, professeur à l'Institut des hautes études en administration publique (Idheap, Suisse), et David Giauque, professeur de management public et de GRH à la Haute école valaisanne (HEV), le recul est suffisant pour tirer le bilan de cette révolution administrative. Ils proposent une analyse du pilotage de l'action publique, du fonctionnement et de la culture organisationnelle, ainsi que des optimisations pour tenir compte de la spécificité de la gestion publique.