logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

SANS

L'artisanat prépare la relève

SANS | publié le : 21.09.2004 |

Crédit photo

L e programme de formation à la reprise et à la direction d'une entreprise artisanale a été mis en place à titre expérimental, en Ile-de-France, en janvier 2004. On estime, en effet, que 25 000 de ces entreprises, sur la France entière, vont être confrontées, d'ici à cinq ans, à un problème de succession ; soit 35 % du parc d'entreprises artisanales. Cette opération est une première pour l'Opca, elle s'adresse aux salariés d'entreprises adhérentes, porteurs d'un projet de reprise. Ce programme est financé à 50 % par une subvention du Fonds social européen (108 000 euros pour l'Ile-de-France) et est gratuit pour le cédant comme pour le repreneur.

Trois étapes

Première étape : un stage collectif d'une semaine pour les repreneurs, portant sur le statut juridique de l'entreprise, le statut social du dirigeant, la fiscalité de l'entreprise et du dirigeant, la comptabilité et la gestion, le marketing et la démarche commerciale. Cette formation est assurée par les chambres des métiers.

Deuxième étape : le repreneur peut, ensuite, suivre jusqu'à six journées de modules complémentaires portant sur le financement de la reprise, le management, l'audit commercial, l'élaboration de tableaux de bord et d'outils de pilotage, l'informatique appliquée à la gestion et comptabilité, la prospection de nouveaux clients...

Enfin, troisième axe d'intervention, le collecteur propose d'indemniser le chef d'entreprise cédant pour le temps qu'il passe à former le repreneur (150 heures à hauteur de 10 euros de l'heure). Il doit alors formaliser son programme de formation interne, qui est validé par l'Opca, et lui transmettre une attestation de présence signée du salarié.

Un planning prometteur

A ce jour, 25 stagiaires suivent ou ont terminé leur formation, en Ile-de-France. D'ores et déjà, l'opération s'étend aux régions Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Bourgogne, Auvergne, Paca, Franche-Comté et Languedoc-Roussillon. Huit repreneurs sont déjà en formation dans le Nord-Pas-de-Calais. « Le planning prévisionnel est assez prometteur », estime Danielle Messié, chef de projet à l'Opcams, qui espère pouvoir offrir ce programme sur la France entière d'ici à fin 2005.

Reste que la transmission demeure un sujet délicat, certains pensant qu'ils n'ont rien à apprendre. Ce à quoi Danielle Messié répond que, « aujourd'hui, 61 % des repreneurs ont moins de 40 ans et ont, au plus, un CAP/BEP, et que seuls la moitié d'entre eux suivent une formation. Pourtant, le taux de réussite est de 80 % pour les repreneurs qui ont suivi une formation, contre 45 % pour les autres ».

Opcams : Danielle Messié, chef de projet formation, 01 44 88 54 36, d.messie@opcams.org>

Articles les plus lus