Un Aract passe au crible les pratiques sociales

En 1997, un avis du Conseil économique et social constatait l'insuffisance du dialogue social en France, l'inadéquation des réponses apportées et le manque de travaux de recherche sur le sujet. En Haute-Normandie, l'Aract (Agence régionale pour l'amélioration des conditions de travail) prend acte de ces remarques et met sur pied un Observatoire régional des pratiques sociales, avec la participation des partenaires sociaux. L'Etat et la région manifestent leur soutien en inscrivant cette action au contrat de plan 2000-2006.

Champ d'étude élargi

En quatre ans d'activité, l'Observatoire a élargi son champ d'étude. Focalisé, d'abord, sur la négociation de la RTT, il couvre, aujourd'hui, des thématiques telles que la santé, les compétences, l'organisation ou l'innovation technologique. « L'Observatoire analyse les processus formels et informels de négociation et de concertation sociales, mis en oeuvre par les acteurs de l'entreprise dans le cadre de projets, et en tire des monographies. Les entreprises que nous observons emploient 30 à 500 salariés, sont inscrites dans le tissu économique local et exercent dans les secteurs de l'automobile, de la chimie et de l'artisanat », explique Gilles Picard, chargé de mission de l'Observatoire.

Les études se fondent sur les résultats des missions d'appui-conseil ou de diagnostic court, menées par les consultants de l'Aract, et sur l'analyse des éventuels accords conclus. L'objectif final est d'élaborer des outils et des méthodologies qui permettront aux acteurs de l'entreprise et aux pouvoirs publics de faciliter et de structurer le dialogue social.

Les travaux de l'Observatoire ont ainsi poussé le conseil régional à mettre en place un dispositif d'appui au dialogue social. Créé par la Direction des relations du travail, et expérimenté en Rhône-Alpes, puis en Lorraine (voir Entreprise & Carrières n° 610 du 19 février 2002), ce dispositif repose sur l'intervention d'une équipe de médiateurs composée d'un consultant de l'Aract, d'un consultant privé et d'un chargé de mission de la DRT. Les premières actions de ce type devraient se dérouler dans les semaines à venir.

Discuter ensemble

Pour accroître la visibilité de ses travaux, l'Observatoire organise, chaque année, ses "Rendez-vous". En 2001, à Rouen, sur le thème des "pratiques sociales et conduite de projet en entreprise", puis en 2002, au Havre, sur celui de "dialogue social et prévention des risques", ces rencontres « montrent la capacité des employeurs et des salariés à discuter ensemble, estime Georges Texier, administrateur CGPME de l'Aract. A présent, à charge pour les uns et les autres de passer à la vitesse supérieure, en travaillant en commun sur des enjeux fondamentaux comme la formation des salariés, leur qualification ou la gestion des départs en retraite. »