> L'encadrement intermédiaire, Rémy Le Saout et Jean-Pierre Saulnier, L'Harmattan, 188 pages, 16 euros.

Entre le marteau et l'enclume, telle est, aujourd'hui, la place des hiérarchies inter- médiaires, souvent coincées entre des exigences contradictoires émanant de la base et du sommet de la hiérarchie. De plus, les modes du downsizing et du reengineering les ont récemment remises en cause au niveau de leurs attributions, voire, plus radicalement, de la pérennité de leurs postes. Cette mutation affecte aussi bien le secteur public que privé.

Quelles sont, aujourd'hui, les nouvelles exigences pesant sur ces personnels tampons ? Quelles sont leurs nouvelles missions ? C'est à un véritable état des lieux et des perspectives que nous invite cet ouvrage collectif, placé sous la direction de deux spécialistes de la recherche et de l'innovation, travaillant, respectivement, sur les collectivités territoriales pour l'un, sur la gestion de la recherche et de l'innovation dans l'industrie, pour l'autre.

Le livre est constitué de trois parties : une première est consacrée au difficile apprentissage d'une nouvelle identité entre rupture et continuité. La deuxième montre, à partir de trois études, comment les hiérarchies intermédiaires vivent ces mutations in situ. La troisième, enfin, est plus précisément axée sur la fonction publique. Un travail dont les visées théoriques sont directement reliées aux pratiques de terrain.

LES AUTEURS

Rémy Le Saout est maître de conférence à l'IUT de Bourges, membre du Cens (Centre nantais de sociologie).

Jean-Pierre Saulnier, ancien directeur du Centre de recherches et d'études technologique de Giat Industries, est assistant à l'IUT de Bourges.

Ils sont membres du Ceris et du Lips-Cnam-Paris (Laboratoire d'investigation prospective et stratégique).