logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les clés

Les accidents du travail frappent l’intérim et le médico-social

Les clés | Tendance éco | publié le : 21.11.2022 | Alain Roux

Les accidents du travail frappent l’intérim et le médico-social.

Crédit photo

L’intérim et le médico-social sont les deux secteurs les plus concernés par les accidents du travail, alerte une étude de la Dares du 2 novembre 2022. Le risque y apparaît deux fois plus élevé que la moyenne en 2019, avec 39 accidents par million d’heures. Les intérimaires exercent en effet fréquemment des tâches risquées d’ouvrier dans la construction et la manutention. Dans le secteur médico-social, les aides-soignants des Ehpad se blessent particulièrement lors des transferts de résidents pour la toilette ou le passage à la position assise. La Cour des comptes vient de publier un rapport alarmant sur leurs conditions de travail, pointant une détérioration « continue et forte ». Elle préconise un meilleur taux d’encadrement pour leur permettre d’intervenir à deux, « là où une intervention seul expose à des risques ». Elle rappelle que « plus le taux d’encadrement d’un Ehpad est proche du ratio d’un agent pour un résident, fixé par le plan solidarité grand âge du 27 juin 2006, moins les arrêts pour accidents de travail ou maladie professionnelle sont nombreux ». Les autres secteurs touchés sont ceux de la construction, des arts, spectacles et sport, du transport et de l’entreposage, et de l’agriculture. Au total, 790 accidents mortels sont dénombrés sur l’année, plus de la moitié étant « des malaises fatals ou des suicides ».

Auteur

  • Alain Roux