logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les clés

Les jeunes accompagnés dans l’emploi en quête de stabilité et de réseaux

Les clés | Tendance éco | publié le : 12.09.2022 | Alain Roux

Pourquoi les jeunes franchissent-ils la porte d’entrée de Pôle emploi ou d’une mission locale afin d’être accompagnés dans leur recherche d’emploi ? L’instabilité de leur poste, le manque de réseau, l’accès géographique comptent parmi les principaux éléments, selon une étude de la Dares du 19 juillet. Ainsi, les difficultés d’insertion sur le marché du travail et les contrats précaires conduisent les jeunes à renouveler et à multiplier leurs démarches de candidatures. Et 16 % des jeunes qui occupent un emploi sont, malgré tout, suivis par ces services publics de recherche d’emploi. Ils sont souvent peu diplômés et peu qualifiés, et y ont recours dans l’espoir d’accéder à un poste stable. Ensuite, les jeunes qui ne peuvent bénéficier de réseaux personnels y trouvent des alternatives, à travers une formation ou un accompagnement personnalisé. C’est le cas des moins diplômés, qui ne se sont pas constitués de carnet d’adresses pendant leurs études, ou ne bénéficient pas de celui de leurs parents. Mais il s’agit aussi de personnes isolées. En outre, le lieu de résidence joue un rôle important. D’ailleurs, faute de services accessibles à proximité de leur domicile, les jeunes ruraux sont moins suivis que les urbains, à l’exception de la région parisienne, ce qui pourrait s’expliquer par un plus grand dynamisme de l’emploi en Île-de-France. Enfin, le non-recours aux populations éloignées de l’emploi pourrait aussi être lié à des craintes de stigmatisation.

Auteur

  • Alain Roux