logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

À retenir

Emploi : les contrats en alternance ont plus que doublé en un an

À retenir | publié le : 02.05.2022 | L. Z.

Formation en alternance

Selon le dernier baromètre d’HelloWork (plateformes de recrutement RegionsJob, ParisJob, Cadreo), le dynamisme du marché de l’emploi ne se dément pas. Sur le premier trimestre 2022, le mois de mars a été le plus fort, avec plus de 600 000 offres diffusées sur ces plateformes en CDI, CDD, alternance et intérim. Au total, ce sont plus de 1,6 million d’offres d’emploi qui ont été diffusées, en augmentation de 41 % par rapport au 4e trimestre 2021. Parmi ces offres, ce sont les contrats en alternance qui se démarquent. Ainsi, au 1er trimestre 2022, 29 225 offres ont été diffusées sur les plateformes emploi d’HelloWork contre 10 445 du 4e trimestre 2021 (+ 180 %). Et par rapport aux 8 362 du 1er trimestre 2021, elles sont en hausse de 249 %. Cela dit, le CDI n’est pas en reste, puisqu’on constate un doublement des offres en un an, passant à plus de 587 000 offres d’emploi diffusées.

En ce qui concerne la localisation géographique des emplois proposés, l’Île-de-France reprend la tête du classement des régions qui recrutent le plus, avec 18 % du volume d’offres (CDI/CDD/alternance), au détriment de l’Auvergne-Rhône-Alpes qui occupe désormais la deuxième place, avec 17 % du volume national. La Nouvelle-Aquitaine (9 %) est à la troisième place, les Pays de la Loire (9 %) étant quatrièmes. Du côté des villes, le Grand Paris est toujours en tête des métropoles qui recrutent le plus. Avec Lyon, ces deux marchés représentent près de la moitié des offres à pourvoir en CDI, CDD, alternance et intérim (42 %). Aix-Marseille arrive à la troisième place (12 %), tandis que Bordeaux gagne une place en un an (5e), relayant la métropole européenne de Lille à la 6e place. Enfin, Dijon prend la tête du classement des villes moyennes, devant Angers et Saint-Étienne.

Par ailleurs, parmi les métiers les plus demandés, on trouve d’abord les fonctions commerciales, toujours en tête de ce classement, suivies par la comptabilité et la finance/contrôle de gestion, et les ressources humaines (gestionnaire paie, chargé de recrutement, consultant RH). En intérim, les fonctions de production et de maintenance industrielle prennent la première place du classement, avec 26 % du volume des offres, et dépassent les métiers du BTP/construction qui perdent une place (22 %) par rapport au 1er trimestre 2021. La logistique et l’ingénierie industrielle sont également toujours plébiscitées (22 %). "La pénurie de talents continue de menacer la croissance de certains secteurs. Le contexte géopolitique et l’inflation ne semblent pas avoir eu, pour l’instant, d’impact sur les volontés de recrutement en France", commente David Beaurepaire, directeur délégué d’HelloWork.

Auteur

  • L. Z.