logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Chroniques

Liberté sans responsabilité n’est que ruine des RH

Chroniques | publié le : 30.08.2021 |

Image

Martin Richer management & RSE

Crédit photo

 

Par Marin Richer, président-fondateur Management & RSE

En matière de RH comme de RSE, nous sommes spontanément attentifs à la cohésion et à la solidarité, car la raison d’être de nos professions est de construire du commun, du « travailler ensemble ». C’est pourquoi nous sommes nombreux à être interpellés par ces pancartes brandies par les manifestants qui défilent désormais dans les rues le samedi, proclamant « liberté ». Retournons aux sources, celles de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, un document que les manifestants ne devraient pas renier. Article 4 : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ». Cette juste appréciation est résumée par l’adage populaire selon lequel la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres. Les réfractaires au passe sanitaire ont renversé ce précepte en considérant que la liberté des autres commence là où s’arrête la leur. Ce faisant, ils confondent la liberté avec le refus de toute contrainte, fruit du narcissisme social, de la victimisation permanente et de l’individualisme extrême.

C’est pourquoi la liberté seule, sans la justice et la fraternité (pour reprendre notre devise républicaine), dérive vers le mépris de l’autre. Il n’y a pas de liberté sans responsabilité, une notion centrale en matière de RSE et de RH, magnifiquement théorisée par le philosophe allemand Hans Jonas dans son ouvrage Le principe de responsabilité, paru en 1979. On a surtout retenu sa vigoureuse dénonciation de la folie prométhéenne de l’homme et de l’épuisement de la planète, qui conduisent aux catastrophes improprement dénommées « naturelles », que nous connaissons aujourd’hui. Mais Hans Jonas disait aussi que la responsabilité est le fardeau de la liberté humaine livrée à elle-même. Si l’homme peut choisir de s’enlever la vie, il ne peut pas mettre en péril celle des autres. Le but en soi de l’homme est de protéger la vie. D’où la place centrale de la notion de responsabilité dans la pensée de Jonas.

Bientôt, le passe sanitaire en entreprise

Dans son allocution du 25 juillet 2021 en Polynésie, Emmanuel Macron a justement mis l’accent sur ce paradoxe en réagissant aux rassemblements contre le passe sanitaire. « Chacune et chacun est libre de s’exprimer dans le calme, dans le respect de l’autre », a-t-il souligné. Mais « la liberté où je ne dois rien à personne n’existe pas » et celle-ci « repose sur un sens du devoir réciproque ». Il précise : « Si demain vous contaminez votre père, votre mère ou moi-même, je suis victime de votre liberté alors que vous aviez la possibilité d’avoir quelque chose pour vous protéger et me protéger. » « Et au nom de votre liberté, vous allez peut-être avoir une forme grave (du virus) et vous allez arriver à cet hôpital. Ce sont tous ces personnels qui vont devoir vous prendre en charge et peut-être renoncer à prendre quelqu’un d’autre (…) Ce n’est pas ça la liberté, ça s’appelle l’irresponsabilité, l’égoïsme ». Le président ne s’est pas arrêté à René Char, il a lu Hans Jonas.

De leur côté, les réfractaires au passe sanitaire, qui se qualifient souvent de « résistants », commettent un autre contresens : la résistance, c’est mettre sa vie en jeu pour la liberté des autres et non pas mettre en jeu la vie des autres pour sa propre liberté. Or le problème de la Covid, c’est qu’elle peut vous transformer en malade mais surtout en transmetteur de maladie. D’où un autre paradoxe : en tant que salarié vacciné (population très majoritaire), je serais protégé dans les espaces que je peux me passer de fréquenter (salles de spectacle, restaurants…) mais pas dans mon entreprise, le lieu que je suis obligé de fréquenter pour gagner ma vie ? Cette contradiction finira par éclater et, à défaut d’une obligation vaccinale généralisée, toutes les entreprises découvriront sans doute bientôt l’alternative entre passe sanitaire et télétravail.

Pour aller plus loin : « Les enjeux du retour au travail : quatre points d’attention » https://management-rse.com/les-enjeux-du-retour-au-travail-4-points-dattention/