logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les clés

Le travail des enfants repart à la hausse

Les clés | Tendance éco | publié le : 28.06.2021 | Alain Roux

Image

Le travail des enfants repart à la hausse

Crédit photo Alain Roux

Pour la première fois depuis vingt ans, « la lutte mondiale contre le travail des enfants est au point mort », alerte l’Organisation mondiale du travail (OIT) dans un rapport du 11 juin. Alors qu’en 2015, 193 pays se sont engagés à y mettre fin d’ici à 2025 sous l’égide de l’ONU, le nombre d’enfants concernés repart à la hausse. Entre 2016 et 2020, 160 millions de jeunes de 5 à 17 ans travaillent (9,6 % des enfants dans le monde), soit une augmentation de 8,4 millions en quatre ans. En 2020, 4,7 % des enfants effectuent des travaux dangereux. Géographiquement, l’Afrique subsaharienne compte plus de jeunes astreints au travail que dans tout le reste du monde. De plus, les effectifs de 5 à 11 ans augmentent, contrairement aux tranches d’âges supérieures. L’agriculture est toujours le secteur qui concentre la main-d’œuvre enfantine (70 %). L’employeur est bien souvent la cellule familiale (72 %) dans des conditions souvent plus dangereuses qu’à l’extérieur, « contrairement aux idées reçues selon lesquelles la famille offre un environnement de travail plus sûr ». Cette astreinte aux tâches est souvent associée à la déscolarisation, ce qui contribue à limiter les perspectives d’emploi décent à l’adolescence et à l’âge adulte, ainsi que leurs perspectives d’avenir en général. Pour ceux qui occupent encore les bancs de l’école, leurs chances de réussite scolaire et leur droit au loisir sont compromis. Pour inverser la tendance, « un renforcement des mesures de soutien au revenu des familles en situation de vulnérabilité, par des allocations familiales et d’autres moyens, sera indispensable ».

Auteur

  • Alain Roux