logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Chroniques

Les RH : ouverts tout l’été !

Chroniques | publié le : 28.06.2021 | L. C.

Image

Les RH : ouverts tout l’été !

Crédit photo L. C.

Gilles Gateau Directeur général de l’Apec

« Rien ne se passe jamais l’été… » Combien de fois n’a-t-on pas entendu cette affirmation qui voudrait que la fonction RH soit soumise à une « saisonnalité » ? Dix mois intenses, de « rentrée sociale sous haute tension » en « printemps qui sera chaud », et deux longs mois de trêve estivale. Inutile l’été de regarder les offres d’emploi : aucune décision ne sera vraiment prise. Pas la peine d’envoyer un CV : aucune candidature ne sera réellement étudiée. Mieux vaut partir en vacances et s’y remettre sérieusement… en septembre !

Vision fausse et grosse erreur ! La réalité, c’est que les mois d’été, si l’on adopte la bonne attitude, peuvent se révéler très propices pour les cadres et les jeunes diplômés en recherche d’opportunités professionnelles, comme pour les entreprises qui ont besoin de compétences pour rebondir.

Les raisons sont d’abord conjoncturelles. Après des mois terribles de crise sanitaire, la reprise économique est là, déjà forte dans beaucoup de secteurs, qui s’amorce dans d’autres. Les entreprises anticipent et se mettent d’ores et déjà en ordre de bataille, car elles savent que les tensions sur le marché vont reprendre, rendant plus difficiles les recrutements.

Le mouvement se voit clairement dans le volume d’offres d’emploi publiées : près de 40 000 en mai sur le site de l’Apec, encore en retrait, mais plus très loin du niveau d’avant crise (-12 %, après les -30 % à -70 % de 2020). La dynamique semble bel et bien relancée. La construction en profite notamment pour lancer de grands chantiers, le commerce, en particulier BtoB, lui aussi accélère ses activités. L’industrie et les services restent également des moteurs de l’emploi cadre. Un bémol, les offres ouvertes aux jeunes diplômés remontent elles aussi, mais plus timidement : encore un quart en dessous de 2019…

Conjoncturelle aussi l’envie et la possibilité à nouveau de se rencontrer « en vrai », après les mois en « distanciel » épuisant. Cette virtualisation des interactions a nécessairement freiné les processus de recrutement, car rien ne remplace complètement le contact physique, l’interaction réelle avant – c’est vrai pour les candidats comme les recruteurs – de prendre une décision.

À ces éléments conjoncturels, s’en ajoutent d’autres, plus structurels. Les mois d’été sont souvent favorables quand on sait adopter la bonne attitude.

Une certitude : il y a généralement moins de candidatures pour chaque poste publié durant les mois d’été, c’est-à-dire moins de « concurrence », entre les candidats, ce qui peut augmenter ses chances d’être retenu. Il est parfois aussi plus facile de rentrer en contact avec les recruteurs : moins de filtrage téléphonique, moins de boîtes mails embouteillées, et donc plus de chances de joindre son interlocuteur, avec parfois une ambiance plus décontractée en entretien. L’été, c’est aussi le moment où l’on a plus de temps pour soi. C’est la bonne période pour explorer le marché, refaire son CV, rendre visite à l’Apec (elle aussi ouverte tout l’été !), mettre à jour ses « profils », et utiliser – après tout pourquoi pas ? – les vacances pour étoffer son réseau.

Pour les jeunes qui recherchent une alternance à la rentrée, il est encore temps ! L’été, on peut aussi rencontrer les entreprises, surtout cette année où l’attentisme a dominé encore au printemps. Les diplômés en recherche d’emploi ne doivent pas négliger le « job d’été » pour mettre un premier pas dans l’entreprise convoitée : l’été 2020 fut sacrifié, 2021 s’annonce plus ouvert. Enfin, pour les candidats à la reconversion, l’été peut servir à « tester » un métier, en faisant une demande de stage ou d’immersion. Les entreprises, en effectif réduit, peuvent avoir besoin de renfort ou être plus sensibles à ce type de démarches.

Bref, en juillet et en août, bronzez utile ! Les opportunités sont là !

Auteur

  • L. C.