logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le fait de la semaine

La fin du télétravail à 100 %

Le fait de la semaine | publié le : 07.06.2021 | Benjamin d’Alguerre

Image

Protocole sanitaire en entreprise : la fin du télétravail à 100 %

Crédit photo Benjamin d’Alguerre

Le nouveau protocole en entreprise qui entre en vigueur le 9 juin signe la fin du travail à distance « cinq jours sur cinq » et laisse au dialogue social le soin d’organiser progressivement le retour des salariés à leur poste de travail.

Ce n’est pas encore l’heure du grand retour au bureau pour les salariés contraints au télétravail à 100 % depuis bientôt huit mois, mais c’est une étape significative. Le nouveau protocole en entreprise (PNE) qui rentre en application le 9 juin acte la fin du principe du travail à distance « cinq jours sur cinq » que le gouvernement avait édicté en octobre 2020 pour limiter les contaminations sur le lieu de travail. Pour autant, le nouveau protocole sanitaire n’augure pas une reprise massive du travail en présentiel. « La porte est davantage entrouverte que grande ouverte », commente un représentant du patronat. Travail à domicile et visioconférences devraient donc rester la norme jusqu’à la réouverture complète, prévue – à ce stade – au mois de septembre.

La nouveauté, c’est que désormais les entreprises pourront déterminer par la voie du dialogue social les conditions du télétravail en fonction de la situation sanitaire. À ce titre, directions et représentants du personnel sont invités à s’appuyer sur l’accord national interprofessionnel du 26 novembre 2020 sur le télétravail pour élaborer leur propre protocole d’aménagement des conditions de travail. Pas question non plus de négliger les gestes barrières et autres distances de sécurité : le port du masque, la préservation d’un espace minimum de sécurité de deux mètres entre chaque salarié (un seul en cas de port du masque permanent) dans les open spaces et l’aération ou la ventilation régulière des locaux demeurent des obligations faites aux employeurs.

Réouverture progressive

Les salariés pourront – en partie – retrouver leurs espaces de convivialité. Le 9 juin marquera aussi la réouverture progressive des espaces de restauration d’entreprise et des RIE. En octobre 2020, les nouvelles règles drastiques applicables à la restauration collective (mise à l’arrêt des self-services, limitation du nombre de convives à table, installation des espaces de restauration en quinconce, service à table privilégié…) avaient provoqué une baisse de 30 % à 40 % de l’activité des prestataires, mettant en danger près de 10 000 emplois dans la filière selon les calculs de la CGT, dont presque 6 000 rien que pour les trois géants du marché : Elior (1 900 suppressions d’emploi attendues), Compass Group (entre 1 000 et 1 500) et Sodexo (2 100). Là encore, c’est progressivement que doit s’effectuer le retour à la normale avec le maintien de la règle des « six à table maximum » et la recommandation aux employeurs de privilégier la restauration en extérieur ou en solitaire. Une fiche pratique, prochainement publiée, doit davantage encadrer les règles de fonctionnement des espaces de restauration. Selon nos informations, le port du masque devrait rester la norme, sauf à table, et l’aiguille de la jauge de fréquentations des cantines pourrait pour l’instant rester bloquée à la moitié de la capacité de l’établissement.

Auteur

  • Benjamin d’Alguerre