Recrutement : « Les stagiaires, des collaborateurs à part entière »
Image

Pour la sixième année consécutive, le cabinet Wavestone, spécialisé dans la transformation des entreprises et des organisations, a obtenu le label « Happy Trainees »*. Traduisez : il est dans le palmarès des sociétés françaises plébiscitées par les étudiants pour la qualité de leur politique de stages. « Les stagiaires ont toujours été au cœur de notre stratégie de recrutement et font partie du plan de développement de notre entreprise », assure Laure Michel, la directrice du recrutement chez Wavestone. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 350 stagiaires dans les effectifs en 2019 (380 prévus en 2020) et 70 % embauchés à la fin de leur stage. Dans la société, un CDI sur quatre avait déjà fait un stage en interne avant d’être recruté.

« Nous sommes un cabinet en croissance. Chaque année, nous augmentons le nombre d’embauches de stagiaires et nous avons une campagne de recrutement qui leur est dédiée. Et si le stage se passe bien, nous leur proposons même de signer un CDI avant la fin du troisième mois. » Pas question de laisser filer ces étudiants de grandes écoles de management ou d’ingénieurs niveau bac + 5, cibles privilégiées du cabinet, qui y réalisent leur stage de fin d’études de six mois. Tous les métiers de la société leur sont proposés en stage (conseil, commercial et fonctions transverses) dans une logique de pré-embauche. Et pour les débusquer, le cabinet est très présent dans les écoles, sur les forums, etc. « Lors du process de recrutement, nous avons les mêmes exigences pour les stagiaires que pour nos embauches de jeunes diplômés même s’ils passent seulement deux entretiens. Pendant les échanges, nous allons nous attacher à évaluer leur potentiel et leur envie de s’inscrire au-delà du stage, car cela fait partie des critères pour les retenir. » Les qualités recherchées sont donc similaires à celles du futur salarié : avoir une grande capacité d’apprentissage, le désir de s’engager, un regard critique sur les situations et être en adéquation avec l’esprit d’entreprise : audacieux, passionné, avec un fort esprit d’équipe.

Attention à sa marque employeur

Car chez Wavestone, on le martèle : « Les stagiaires sont considérés comme des collaborateurs à part entière ». « Quand ils débutent, ils bénéficient pendant leurs deux premiers jours du même processus d’intégration et de formation que nos nouvelles recrues en CDI. Pendant la première journée, ils rencontrent l’équipe RH, et échangent avec les salariés pour découvrir le fonctionnement de l’entreprise. Le deuxième jour, nous les formons à nos process », détaille Laure Michel. Tout au long de leur stage, un parrain (un consultant plus expérimenté ou même un ancien stagiaire) est aux côtés du jeune et les équipes RH sont présentes pour s’assurer que tout se passe bien. Les étudiants bénéficient de points de suivi mensuel, d’un feed-back après chaque mission, etc. Chez Wavestone, leur travail est aussi valorisé grâce à des initiatives comme « Meet the intern’s », un rendez-vous régulier à l’occasion duquel les stagiaires présentent à l’ensemble des collaborateurs de leur entité leurs travaux. Cerise sur le gâteau, ils jouissent de tous les avantages internes des salariés du cabinet. Ils sont nombreux, par exemple, à s’investir dans les clubs musicaux ou sportifs. « Ils sont conviés à notre convention annuelle, aux afterworks, etc. Tous les ans, ils peuvent aussi venir à tarif préférentiel au grand week-end de ski que nous organisons. » Une façon de contribuer à l’épanouissement et à la rétention des stagiaires et de peaufiner sa « marque employeur ».

« Notre stratégie de recrutement est très tournée vers les jeunes et compte tenu du fait que c’est une population connectée et qui sort d’un nombre relativement réduit d’écoles, la réputation de l’entreprise sur les réseaux sociaux est déterminante pour nous. » Les stages se déroulent à Paris, en région ou à l’international. « Les stagiaires peuvent débuter dans notre bureau parisien et terminer leur stage à Londres. Ils pourront ensuite poursuivre leur vrai job dans n’importe quel lieu en France ou dans le monde si l’opportunité se présente. »