Formation en activité partielle : le FNE mobilisé

La formation des salariés impactés par le ralentissement ou la cessation d’activité de leurs entreprises constitue l’un des casse-têtes sur lesquels le ministère du Travail planche activement ces derniers jours. Après avoir exploré plusieurs pistes, la rue de Grenelle semble s’être accordée sur une mobilisation exclusive – pour l’instant – du Fonds national de l’emploi (FNE-Formation), un dispositif initialement mis en place en appui des entreprises confrontées aux mutations économiques. Attention cependant : le recours à ce fonds de formation se fera en lieu et place de la mobilisation de l’activité partielle, les deux outils n’étant pas cumulables. En conséquence, un recours exceptionnel à la trésorerie des Opco n’est pas à l’ordre du jour, ceux-ci restant concentrés sur leurs missions traditionnelles. Le dispositif de promotion ou de reconversion par l’alternance (« Pro-A ») devrait lui aussi rester au placard. Paradoxal lorsque l’on sait que sa conception avait été partiellement retardée à cause, justement, de la pression de certaines branches pour le rendre éligible au financement de l’activité partielle ! Cependant, sa mobilisation aurait été compliquée à l’heure où aucun des accords de branches relatifs à sa mise en place n’a encore été étendu par l’administration du Travail…