Seniors : La CPME propose de déplafonner le CPF

Dans sa contribution concernant la gestion des fins de carrière, la CPME propose de déplafonner le compte personnel de formation (CPF) à partir de 45 ans pour permettre à des populations « senior », déjà éloignées de la formation, de pouvoir disposer d’un capital sous forme de compte épargne formation leur permettant d’accéder à une évolution de carrière. À cette fin, la CPME propose qu’entreprises et conseils régionaux puissent abonder le CPF de ces salariés – ce que le CPF monétisé rend déjà possible puisque dès juin 2020, l’appli Moncompteformation devrait pouvoir accepter les abondements extérieurs – mais surtout de dépasser les seuils fixés par la loi « Avenir Professionnel », qui s’élèvent à 5 000 euros au bout de dix ans d’alimentation du compte et 8 000 euros pour les salariés peu qualifiés ou en situation de handicap.