S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

L’actualité

Capital humain : Un indice pour mesurer le lien entre bien-être des salariés et performance

L’actualité | publié le : 22.04.2019 | Nathalie Tran

Crédit photo

Agir en faveur du capital humain permet aux entreprises de gagner jusqu’à 10 points supplémentaires de performance économique. C’est ce que démontre Malakoff Médéric Humanis grâce à la création d’un « indice du capital humain en entreprise », construit en partenariat avec l’agence de notation EthiFinance. L’objectif : mesurer, sur un échantillon de 229 PME et ETI du secteur privé comptant entre 50 et 5 000 salariés, la corrélation entre le degré de prise en compte du capital humain par l’entreprise et son niveau de performance (économique, sociale et boursière). L’indice a été bâti sur cinq grandes dimensions : la création et le partage de la valeur (un point à améliorer en priorité pour 64 % des salariés), la santé et la qualité de vie au travail (52 %), la gouvernance et le management (51 %), l’éthique et la démarche RSE (48 %) et la gestion des compétences (43 %).

Résultat : un score moyen obtenu de 45/100 pour les entreprises du panel. Trois grandes typologies se dessinent : 29 % de ces sociétés mesurent l’ensemble de leurs risques sociaux avec une volonté de faire des pratiques sociales un facteur de différenciation (4 % d’entre elles sont même leaders en termes de gestion du capital humain) ; 35 % se situent à un niveau intermédiaire, ce qui signifie qu’elles maîtrisent le caractère « obligatoire » de certaines règles, ont une bonne capacité de mesure et de communication mais conservent un périmètre de suivi et d’action limité ; 36 %, enfin, ont une maturité faible ou débutent dans la gestion active des ressources humaines. Si ces sociétés arrivent à suivre certains indicateurs sociaux, on observe un manque d’engagement des dirigeants et les initiatives sociales sont souvent désordonnées.

Il apparaît clairement que les entreprises présentant un indice plus élevé ont une meilleure progression de chiffre d’affaires, une marge opérationnelle courante plus importante et en meilleure progression, ainsi qu’une structure financière plus saine. Et plus l’indice est haut, plus la performance économique augmente.

Scores Glassdoor

Pour confirmer ces résultats, EthiFinance a également utilisé les données de la plate-forme Glassdoor, sur laquelle les salariés évaluent leur environnement de travail. Et en effet, les entreprises présentant les niveaux de maturité les plus faibles en matière de prise en compte du capital humain obtiennent en moyenne des scores Glassdoor plus faibles. Pour illustration : une entreprise de l’échantillon affichant une performance de 17/100, due notamment à un manque de communication sur sa démarche RSE, obtient un score Glassdoor de 1,5/5 tandis qu’une autre obtenant une performance de 82/100 sur l’indice du capital humain obtient un score Glassdoor de 3,9/5.

Auteur

  • Nathalie Tran