S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le fait de la semaine

Le contexte

Le fait de la semaine | Le contexte | publié le : 28.01.2019 |

Crédit photo

Les contrats courts ont littéralement explosé. De 2003 à 2017, ceux de moins de 31 jours sur un trimestre ont triplé, passant de 6 millions à 18 millions. Pour l’Unédic, qui indemnise les périodes entre les contrats, le coût total atteint 8 milliards d’euros pour l’ensemble des contrats courts, ceux d’une durée inférieure à un mois mobilisant à eux seuls 3 milliards d’euros. Pour mettre fin à cette spirale, le président de la République a brandi la menace d’un bonus-malus et inscrit le principe de ce dispositif dans la loi Avenir professionnel, adoptée à l’automne 2018. En parallèle, le ministère du Travail a incité les branches professionnelles à s’emparer des nouvelles dispositions des ordonnances du 22 septembre 2017 pour engager des négociations.