Nespresso primé pour son programme Detox Email

Chronophage, anxiogène… En plus de polluer la planète, l’abondance de mails nuit à la communication. Autant de bonnes raisons d’y réfléchir à deux fois avant d’envoyer des courriels. C’est en tout cas ce à quoi s’est engagé Nespresso France, suite à une demande exprimée par les collaborateurs, submergés par leur nombre, lors des enquêtes flash menées par la DRH. Depuis la mi-juin, l’entreprise a lancé la campagne Detox Mail, avec pour accroche « Ce mail peut t’en faire économiser des centaines », pour gagner en efficacité et en qualité de vie au travail.

Dix bonnes pratiques ont été partagées afin d’être mises en application par les salariés. Ceux-ci peuvent, à tout moment, mesurer leurs progrès grâce à un outil de diagnostic. Ils ont ainsi la possibilité de savoir combien de mails ils ont reçus et envoyés, de partager ces informations et de les comparer. « C’est une  initiative de longue haleine et nous n’en sommes qu’aux prémices. Les progrès dépendent de la responsabilité individuelle  », reconnaît Hélène Gemähling, DRH de Nespresso.

D’ores et déjà, le sujet fait l’objet de nombreuses discussions pendant les pauses à la cafétéria et les salariés sont satisfaits, tant du point de vue QVT que RSE. L’initiative a d’ailleurs été récompensée par les Awards du bien-être de Bloom Work, le 19 novembre dernier, qui pour la deuxième année consécutive ont mis en avant les actions les plus innovantes pour améliorer l’épanouissement des collaborateurs.