Capgemini met la santé au travail en mode performance

Transformer la santé au travail en levier de performance ? Capgemini s’apprête à franchir le cap dès 2020. Le contrat signé en mars dernier avec le Service aux entreprises pour la santé au travail (Sest), un gros service interentreprises (110 000 salariés et 6 000 entreprises suivis), pourrait l’engager sur cette voie dès janvier. Selon nos informations, les négociations en cours prévoient l’instauration d’un système de cotisations à double palier. Le premier serait calculé de façon classique et impliquerait un coût fixe par salarié et par an, moindre cependant que le coût actuel. Le second palier serait conditionné à la réalisation d’objectifs de réduction de l’absentéisme. S’ils sont au rendez-vous, ce second palier serait validé et Capgemini verserait au Sest une cotisation additionnelle représentant une fraction des économies réalisées. Dans le cas contraire, le Sest devrait se contenter de la part fixe prévue par le premier palier. Si les négociations aboutissent, ce serait l’un des premiers exemples concrets d’un nouveau mode de relation entre services de santé au travail et entreprises.