S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Sur le terrain

Emploi : À Metz, les acteurs locaux mobilisés en vue de pourvoir mille postes

Sur le terrain | publié le : 27.06.2017 | Pascale Braun

Crédit photo

Branle-bas de combat ! Alors que, le 28 octobre prochain, ouvrira le centre commercial Muse à Metz, Pôle emploi, la mairie et le promoteur immobilier Apsys s’associent pour un recrutement hors normes. En avril dernier, ils ont conclu une convention inédite en se répartissant les rôles afin de faciliter l’embauche de 1 000 à 1 200 salariés, chargés d’animer 37 000 mètres carrés de surface de vente, en 112 boutiques et 10 restaurants. Une opération inspirée d’une première expérience réussie au cud de Metz, le centre Wawes, qui a permis en 2014 de recruter 350 personnes pour 40 boutiques.

« Le recrutement constitue une condition sine qua non de l’ouverture d’un centre commercial. À Metz, les enseignes ont été impressionnées par le travail de préparation réalisé par Pôle emploi et la ville. Elles s’apprêtaient à rechercher des CV filière par filière et constatent avec satisfaction que tout est prêt ! », se félicite Bertrand Seguin, nommé directeur de Muse par Apsys en mars dernier.

La direction territoriale mosellane de Pôle emploi, qui a d’abord mobilisé six agents sur le projet, puis trois contractuels en renfort, a en effet constitué dès fin 2016 une cartographie des compétences en vue d’identifier les candidats potentiels sur des métiers de vendeur, de magasinier, de serveur, de cuisinier, notamment, et de pouvoir, le cas échéant, leur proposer des formations ciblées.

Courant mars, l’ouverture d’une boîte mail dédiée a permis de collecter plus de 4 000 candidatures, dont 80 % ont été présélectionnées. L’organisme public a alors lancé un cycle d’informations dans des locaux loués dans l’enceinte de la gare de Metz, à proximité des bâtiments de Muse en cours de finition. Les réunions de présentation, regroupant en moyenne soixante candidats, s’enchaînent à un rythme soutenu, jusqu’à trois jours par semaine : la totalité des postulants aura été convoquée avant la trêve estivale. Un volume massif, car l’idée est d’anticiper le turn-over élevé dans ces secteurs, et de stabiliser les équipes.

Simplifier la vie des enseignes

« Muse constitue une chance exceptionnelle pour notre bassin d’emploi. Les enseignes offrent des postes de toute nature, des jobs étudiants aux emplois chevronnés, en passant par les contrats de professionnalisation ou les postes adaptés aux travailleurs handicapés », souligne Aline Schuler, responsable équipe entreprise à l’agence Pôle emploi de Metz Blida. Une trentaine d’entre elles, locales ou nationales, ont déjà lancé leur campagne de recrutement, en se calant sur la date prévue d’ouverture du centre commercial et sur l’ampleur des besoins : les enseignes de taille moyenne boucleront leurs embauches 70 jours à l’avance, tandis que les plus grosses engagent le processus six mois avant l’échéance. Pôle emploi va au-delà de ses missions afin de simplifier la vie des enseignes non implantées en Lorraine. Ainsi, trois RRH de Primark, future locomotive de Muse qui escompte 250 recrutements à Metz, ont, grâce à l’institution, disposé trois jours durant de locaux dédiés pour présenter collectivement les postes aux candidats, puis pour effectuer les premiers entretiens individuels. Les boutiques recrutant 2 ou 3 salariés se verront proposer une dizaine de candidatures et pourront organiser les rencontres dans des bureaux de Pôle emploi.

Le service emploi de la ville de Metz – l’une des rares cités à en être dotée en France – assure pour sa part un rôle d’interface entre le conseil régional, les organismes de formation locaux (Greta, Afpa, etc.) et les missions locales en vue de permettre aux publics les plus éloignés de l’emploi de saisir les opportunités de Muse. La commune a par ailleurs consacré un large espace aux futurs employeurs du centre commercial lors de son Forum pour l’emploi, qui a accueilli 5 000 visiteurs mi-mai. Elle envisage, si le besoin s’en fait sentir, d’organiser en septembre un nouveau forum exclusivement consacré à Muse.

Auteur

  • Pascale Braun