S'abonner
Se connecter
Menu
Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

La semaine

Enquête : 68 % seulement des recrutements jugés satisfaisants

La semaine | publié le : 23.05.2017 | Adeline Farge

Crédit photo

Dans l’enquête Succès et échecs des recrutements, présentée le 17 mai par la plate-forme de recrutement You-Trust, les DRH et recruteurs interrogés considèrent 68 % de leurs recrutements comme satisfaisants et 32 % comme des décevants. Point notable, TPE et PME déclarent un taux d’échec avéré (période d’essai non complétée) trois fois plus élevé que les ETI et TGE (autour de 10 % contre 3 %). Mais paradoxalement, elles perçoivent aussi deux fois plus souvent les succès réels de leurs recrutements.

« Dans les TPE et PME, les recruteurs sont proches du terrain. Ils sont en mesure d’apprécier l’évolution du candidat dans son équipe. Les DRH des grands groupes voient les choses de plus loin et ont une vision plus floue du succès d’un recrutement », note Nicolas Morel, président de You-Trust. Au-delà de ce constat, la start-up s’est penchée sur les facteurs clés de ces succès. En tête, les « soft-skills ». Près de 85 % des managers opérationnels et 70 % des DRH jugent le savoir-être (intelligence émotionnelle, ouverture d’esprit, motivation, tempérament) comme capital dans l’intégration d’un nouveau collaborateur, contre 15 % et 30 % pour les compétences techniques. Les recruteurs placent ainsi le manque d’ouverture d’esprit (35 %) comme cause principale des échecs. Dernier enseignement, pour repérer leur candidat idéal, la moitié des DRH utilisent des outils d’aide au recrutement, tels les tests de personnalité. Mais si 93 % d’entre eux prennent le temps de consulter les résultats, pas moins de 81 % confient ne pas forcément s’y fier pour prendre leur décision.

Auteur

  • Adeline Farge