S'abonner
Se connecter
Menu
Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

La semaine

RSE : Crédit Agricole Assurances aide ses aidants

La semaine | publié le : 04.10.2016 | Catherine Abou El Khair

Crédit photo

Forte fatigue et problèmes de santé, tracasseries administratives, appréhension des réactions du management… les difficultés traversées par les salariés aidants sont nombreuses. Pour les lever, le groupe Crédit Agricole (4 000 salariés) a signé au cours du premier semestre 2016, filiale par filiale, des accords d’entreprise prévoyant une série de mesures. Le groupe a adopté la définition « la plus extensive » de l’aidant, reposant sur « tout lien de parenté » avec le proche malade ou en dépendance. Il s’aligne ainsi sur les bonnes pratiques en la matière.

Dix jours de congés.

Parmi elles figure la possibilité, pour les aidants, d’obtenir 10 jours de congés supplémentaires par an, cédés par des collaborateurs (5 jours au maximum par personne) et aussi par le groupe, qui a abondé 100 jours. En cas de maladie très grave d’un enfant nécessitant plusieurs semaines ou mois d’absence, des appels aux dons spécifiques pourront être lancés en puisant si besoin dans les jours de RTT ou issus du compte épargne-temps. Autre coup de pouce : un Cesu de 300 euros par an, financé à moitié par l’aidant.

En complément, Crédit Agricole Assurances va sensibiliser l’ensemble de ses managers à ce sujet. Ils devront être prêts à recevoir les salariés aidants en entretien afin de « trouver un modus vivendi ». Il peut s’agir d’aménager les horaires de travail, de soulager les aidants sur certaines tâches, de mettre en place le télétravail, voire de recourir à du CDD ou de l’intérim. Sur ce sujet, le groupe prône « le cas par cas ». Par ailleurs, une assistante sociale est formée pour accompagner les aidants, et le recours à la hotline spécialisée dans l’aide aux aidants Responsage a été pérennisé par l’entreprise.

Auteur

  • Catherine Abou El Khair