S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

La semaine

Gestion de Carrière : Accord ambitieux sur les classifications dans les Caisses d’épargne

La semaine | publié le : 04.10.2016 | Nicolas Lagrange

Crédit photo

À l’issue d’un semestre de négociations, BPCE a signé le 26 septembre un nouvel accord de classifications pour sa branche des Caisses d’épargne, avec 5 syndicats sur 7, soit 71 % de représentativité. Objectif : donner plus de visibilité aux salariés sur leurs évolutions de carrière et faciliter la GPEC au sein du groupe.

« Nous sortons du principe 1 emploi = 1 classification, qui imposait à un salarié de changer d’emploi pour progresser », se réjouit Hervé d’Harcourt, directeur de la stratégie et du développement social. Cette règle, inscrite dans le précédent accord de 2003, avait généré la création de plusieurs milliers d’emplois locaux, aux dénominations et aux contours variés. « Un bon chargé de clientèle devait devenir directeur d’agence pour évoluer, ce qui a entraîné des erreurs d’aiguillage très préjudiciables », explique Bernard Charrier, secrétaire général du SU-Unsa (premier syndicat).

La nouvelle grille de classifications applicable au 1er janvier 2017, qui comporte désormais 26 emplois-repères, se rapproche de celle en vigueur dans les Banques populaires et dans les autres banques AFB. Elle n’a pas d’impact salarial immédiat, mais comporte plusieurs “plages” au sein d’un même emploi-repère, permettant de reconnaître l’expérience acquise. Jusque-là, un tiers des salariés étaient concentrés sur un seul niveau de classification (sur un total de 10 niveaux), avec une grille globalement très “écrasée”.

Auteur

  • Nicolas Lagrange