S'abonner
Se connecter
Menu
Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

La semaine

Isabelle Reyre directrice associée d’arctus

La semaine | L’interview | publié le : 05.07.2016 | Hélène Truffaut

Image

Isabelle Reyre directrice associée d’arctus

Crédit photo Hélène Truffaut
Vous venez de mettre sur pied, en collaboration avec l’institut Boostzone(1), l’Observatoire de la créativité. De quoi s’agit-il ?

La créativité est le carburant du 21e siècle. Elle fera émerger de nouveaux usages, de nouveaux produits et marchés, de nouveaux métiers… L’idée est de nous brancher sur cette énergie, de voir comment l’entreprise s’organise pour permettre la créativité, quels sont les vecteurs des changements et quels sont les freins éventuels. Nous voulons mesurer, à travers une série de questions, des éléments en lien avec la créativité et sur lesquels les DRH, notamment, devraient être moteurs. Toute personne engagée dans la durée dans une entreprise – dirigeant, DRH, salarié, étudiant stagiaire, voire consultant externe – peut participer au questionnaire(2) pour donner sa perception de la façon dont l’entreprise concernée s’est investie dans cette démarche. Les réponses sont bien sûr confidentielles.

Sur quels éléments précisément le questionnaire se concentre-t-il ?

Les premiers sont liés au contexte. Ils concernent les lieux de vie au travail – y a-t-il, par exemple, des bureaux modulables permettant la collaboration, avec des espaces de confidentialité ? –, mais aussi l’équipement informatique – smartphones, tablettes, Wi-Fi, Byod –, les SIRH, la structure de l’organisation – mouvante, agile, qui s’adapte au contexte… – et, plus globalement, les processus RH. Les seconds éléments ont trait à la dynamique : comment l’entreprise favorise-t-elle la créativité et la rupture et comment les valorise-t-elle ? Accorde-t-elle des temps dédiés ? Comment le management est-il mobilisé sur cette question ? En clair, nous nous attachons aux postures face à l’innovation au sens large. Qui dépasse le cadre de la seule R & D et peut aussi naître des réflexions d’un réseau d’assistantes sur la gestion des plannings ou des salles de réunion…

Et une fois l’enquête close ?

Les réponses vont nous permettre de produire des indicateurs visant à évaluer le niveau de maturité de l’entreprise quant au contexte et à la dynamique de créativité. Il s’agit cependant de la première édition, nous sommes en mode test and learn, et la méthodologie peut évoluer. Nous ferons, quoi qu’il en soit, un retour à tous les répondants et nous publierons les résultats globaux, ce qui permettra notamment aux RH de se “benchmarker” sur le sujet.

1) Institut de recherche, de formation et de conseil à destination des dirigeants.

2) Enquête ouverte jusqu’au 29 juillet 2016 sur le site : www.observatoire-creativite.fr

Auteur

  • Hélène Truffaut