S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Sur le terrain

Lutte contre les discriminations : sanofi aux couleurs arc-en-ciel de la diversité

Sur le terrain | Pratiques | publié le : 05.01.2016 | Catherine Sanson-Stern

Crédit photo

C’est sur fond de drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transsexuelle (LGBT), que démarre la vidéo mise en ligne en juin 2015 sur le site de Sanofi et sur YouTube, dans le cadre de Good Morning Sanofi, un programme qui permet, depuis octobre 2014, à quelques-uns des salariés du groupe pharmaceutique* de s’exprimer librement sur la diversité. Mathieu Nocent y relate son travail dans un service de R & D en région parisienne, mais aussi son quotidien de père homosexuel confronté aux stéréotypes.

Vivre et travailler ensemble

Cette vidéo a permis de rendre visible une préoccupation de Sanofi apparue deux ans plus tôt en France. Le service diversité, créé en 2009, s’est d’abord intéressé à l’égalité professionnelle hommes-femmes, à l’intégration des jeunes et des personnes en situation de handicap. « Le sujet LGBT est la résultante de notre politique autour des enjeux du vivre et du travailler-ensemble, de l’égalité des chances, du bien-être au travail et de l’importance d’être le reflet de la société dans laquelle nous œuvrons », explique Paul Waltmann, responsable du service diversité.

Le sujet est d’abord apparu aux États-Unis, où l’entreprise est familière des employee resource groups, au sein desquels des salariés s’emparent d’un sujet qui les concerne pour en discuter. « À Paris, c’est lors d’échanges informels que nous nous sommes rendu compte qu’il était nécessaire de prendre ce sujet en main, témoigne Paul Waltmann. Le lundi matin, autour de la machine à café, alors que chacun parlait de son week-end, de sa famille, certains se sentaient exclus, à tort ou à raison. D’autres venaient me dire qu’ils s’étaient mariés ou pacsés, mais n’avaient pas osé faire valoir leurs droits ou informer leur hiérarchie par crainte des conséquences potentielles. »

Recueil de témoignages

Afin de comprendre les enjeux de ce sujet pour l’entreprise, un groupe de travail s’est créé il y a deux ans, avec des volontaires, des membres des services communication, RH, diversité, des médecins du travail, des opérationnels. « Nous avons souhaité inclure aussi des gens qui considéraient cette question comme privée et ne comprenaient pas en quoi elle était un sujet d’entreprise », précise le responsable diversité. Pendant plusieurs mois, le groupe a discuté et a recueilli des témoignages, sans visibilité en interne. « Quand nous avons fini notre brochure de sensibilisation, nous nous sommes rendu compte que cela ne suffisait pas, reconnaît-il. Nous avons décidé de créer un intranet dédié, avec nos contacts, nos photos et des témoignages. »

Mathieu Nocent, qui témoigne dans la vidéo de juin 2015, a rejoint le groupe il y a six mois. « Le département diversité m’a sollicité, car il avait du mal à trouver quelqu’un pour témoigner », raconte celui qui a fait connaître son engagement LGBT lors de la discussion de la loi sur le mariage pour tous. La vidéo a provoqué de très nombreuses réactions positives en interne. « Par cette vidéo, les gens ont appris que c’était une thématique traitée dans la politique diversité de Sanofi, se félicite-t-il. Certains m’ont dit que cela leur faisait du bien de savoir qu’ils pouvaient en parler. »

Conforté par le Trophée de la diversité reçu le 5 novembre 2015, qui a donné une légitimité forte à la démarche, le service diversité souhaite maintenant conclure des partenariats avec des associations LGBT et organiser un moment d’échange autour de la projection du film Coming in de Marlies Demeulandre, qui évoque le tabou de l’homosexualité dans le monde professionnel. « La reconnaissance de l’intérieur est enthousiasmante, mais cette reconnaissance de l’extérieur, sur des sujets difficiles à porter, nous donne de l’énergie, affirme Paul Waltmann. Au-delà de la problématique LGBT, nous souhaitons créer un environnement d’ouverture, où chacun puisse exprimer ce qu’il est. Car, quand vous pouvez être vous-même dans votre poste, vous êtes forcément plus performant et plus engagé. »

* Présent dans 110 pays, il emploie 110 000 salariés, dont 27 000 en France.

Auteur

  • Catherine Sanson-Stern