S'abonner
Se connecter
Menu
Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

L’enquête

UNE PLATE-FORME MONDIALE DE FORMATION

L’enquête | publié le : 30.06.2015 | H. T.

Crédit photo

Elle se nomme Boost ! et a propulsé le processus de formation chez Saint-Gobain dans une nouvelle dimension. Adoptée en 2013, cette plate-forme, reposant sur les technologies cloud de l’éditeur Cornerstone OnDemand, offre aux quelque 180 000 collaborateurs du groupe dans le monde un point d’entrée unique, tant pour le libre accès à la presque totalité des formations multimodales (vidéo, Mooc…) proposées par l’entreprise, que pour la création de contenu.

VISION GLOBALE ET DYNAMIQUE

« Jusqu’alors, nous fonctionnions avec un LMS [plate-forme d’apprentissage en ligne, NDLR] customisé et hébergé en interne », raconte Charlene Berneau, responsable de la formation numérique du spécialiste de l’habitat. Un système aux mains de deux administrateurs, nécessitant des compétences en développement et devenu beaucoup trop lourd à gérer pour une cible comprise entre les 25 000 cadres de l’entreprise et les 110 000 salariés équipés d’un poste de travail. D’autant que de nouvelles exigences se profilaient. « Nous avions besoin d’élargir notre cible, y compris à l’extérieur, afin de toucher les distributeurs et prescripteurs de nos produits. Mais aussi d’accompagner les demandes des différentes activités de l’entreprise, qui, de plus en plus, souhaitaient créer leurs propres formations », expose la responsable, qui désirait, par ailleurs, disposer d’une vision globale et dynamique sur toutes les données du processus.

DES MISES À JOUR PLUS “STABLES”

Particulièrement intéressée par les dernières tendances en matière de formation digitale, Charlene Berneau voulait aussi tirer un trait sur les développements spécifiques, en bénéficiant de mises à jour « régulières et fiables ». D’où le choix d’une solution SaaS, dont les évolutions, soumises à tous les clients, sont « plus stables », estime-t-elle. Six ateliers ont été menés pour établir le cahier des charges selon trois grands axes : géographique, fonctionnel et business. La plate-forme devant améliorer le reporting, faciliter la publication de contenu et être multilingue (64 pays sont concernés). « Nous avons listé les différents cas d’usage et demandé à des éditeurs de les modéliser par des POC [proof of concept ou démonstration de faisabilité, NDLR]. Nous voulions également pouvoir bénéficier “d’un bac à sable”, c’est-à-dire d’un environnement de test, afin de pouvoir toucher à tout et estimer la charge de travail pour parvenir à tel ou tel résultat. »

Cornerstone OnDemand répondait aux critères. Et a fait la différence par la réactivité et l’aptitude de tous ses intervenants à répondre aux interrogations de Saint-Gobain, gage de la simplicité de sa solution, selon Charlene Berneau. Toutes les mesures de sécurité ont été arrêtées avec la DSI (les données sont stockées en Angleterre). Seules sont exclues du cloud quelques formations concernant les procédés maison. Boost ! est ouverte à tous les utilisateurs du réseau interne (via une authentification unique ou Single Sign-On), le déploiement s’effectuant progressivement, par pays, pour les accès externes.

ESPACE COLLECTIF DE DÉVELOPPEMENT

Les avantages de la nouvelle solution ? Pour la responsable de la formation numérique, ils sont multiples. À commencer par « la notion de codéveloppement » : l’éditeur dispose d’un espace collaboratif où les clients peuvent suggérer des améliorations pour lesquelles ils peuvent ensuite voter. « Avant, je passais 80 % de mon temps à régler des problèmes. Aujourd’hui, nous avons des mises à jour tous les trois mois – que nous acceptons ou non – et nous pouvons nous concentrer sur les contenus », témoigne-t-elle. S’y ajoutent la lisibilité des dépenses – « nous savons combien nous payons par an et par apprenant » – et l’accès à des données consolidées. « Chaque entité a proposé ses animations pour inciter les salariés à se connecter. Depuis le lancement de la plate-forme, 55 000 personnes ont terminé au moins un module », comptabilise Charlene Berneau. Avec la direction de la communication, elle vient de monter un « voyage digital », petit parcours de formation visant à expliquer à tous les collaborateurs les enjeux de la révolution numérique. Et travaille aujourd’hui au développement d’une application mobile sur le risque routier.

REPÈRES

Activité

Conception et distribution de matériaux de construction et de haute performance.

Effectif

182 000 collaborateurs.

Chiffre d’affaires 2014

41,1 milliards d’euros.

Auteur

  • H. T.