Agir autrement, cela fait du bien
Image

L’été arrive avec ses espoirs de ressourcement, de vacances, de changement d’air. Pas besoin d’aller très loin pour rompre le rythme. Tenter des choses nouvelles met toujours un brin d’air frais dans notre quotidien.

Ralentir. L’avez-vous remarqué ? Plus nos journées s’accélèrent, plus on s’intéresse au bien-être au travail et à ce fameux équilibre “vie professionnelle-vie privée”, qui nous échappe comme un serpent de mer ! Pendant les vacances, nous avons enfin l’occasion de faire autrement. Même les enfants, pourtant souvent débordants d’énergie, apprécient quelques grasses matinées.

Rire. On sait bien que c’est le meilleur remède, mais pendant l’année, ce n’est pas lui qui domine. Savoir prendre les choses avec humour est une vraie qualité : retrouver le sens des situations comiques, rire avec nos voisins ou amis, faire des blagues, raconter des histoires, l’été est là pour nous faire voir la vie du bon côté. Rire est particulièrement ressourçant, on se sent plus dynamique, plus vivant.

Consommer autrement. L’air frais vient également de changements d’habitudes dans des domaines très divers: aller au marché bio, faire ses achats à la coopérative locale, utiliser le covoiturage, échanger sa maison pour les vacances, troquer des livres, la consommation collaborative ouvre des champs nouveaux dans des milliers de domaines et permet des échanges insoupçonnés. Les lieux de vacances sont souvent propices aux liens chaleureux et spontanés. On y retrouve la dimension du village, la vie communautaire, l’attention aux autres qui fait du bien.

Découvrir. La curiosité est une porte ouverte vers des expériences souvent enrichissantes. Que l’on aille visiter un lieu insolite ou que l’on se dise « Aujourd’hui, que pourrais-je faire de différent ? », la démarche est la même: rester ouvert sur son environnement, explorer, être disponible pour l’imprévu. La fameuse “sérendipité” – ce phénomène surprenant des hasards heureux – se cultive par une attitude intérieure d’ouverture, d’accueil de ce qui pourrait se passer d’étonnant en dehors du cadre prévu.

Se faire plaisir. S’autoriser des moments authentiques tout simples, profiter de la vie, retrouver un hobby un peu délaissé pendant l’année, s’enthousiasmer en pratiquant un sport, respirer dans la nature, tous les instants de la journée peuvent nous ressourcer en profondeur quand on les vit avec émerveillement. Sachons garder notre âme d’enfant.

Dire merci. On attend beaucoup de la vie, mais sait-on dire merci pour ce que l’on reçoit ? Les personnes les plus épanouies savent souvent dire merci. Elles apprécient ce qu’elles ont au lieu de ronchonner sur ce qui ne va pas. C’est l’histoire du verre à moitié plein, en quelque sorte. La bonne pratique en ce domaine s’appelle le 3-3. Dire merci à trois personnes au cours de la journée, et le soir avant de se coucher trouver trois raisons d’être reconnaissant. Qu’est-ce qui nous a plu ou fait plaisir au cours de la journée ? En quoi peut-on dire merci à la vie ? Une belle matinée de soleil, le plaisir de se sentir en bonne santé, une conversation sympathique, la possibilité de partir en vacances, un bain de mer, un excellent film, un fou rire en famille, un coup de fil inattendu… En plus d’être une immense qualité, la gratitude transforme la vie.