ORANGE CONFIRME L’APAISEMENT DE SON CLIMAT SOCIAL

« Malgré les efforts d’adaptation et de réorganisation de l’entreprise, qui ne remplace pas un départ sur trois, nous constatons une bonne perception par les salariés d’Orange de leur qualité de vie au travail », se félicite Bruno Mettling, directeur général adjoint en charge des RH de l’opérateur de télécoms, à l’occasion de la publication des résultats du 9e baromètre social, le 10 juillet. L’entreprise (100 000 salariés) prévoit 30 000 départs d’ici à 2020, dont 20 000 entre 2017 et 2020. En 2013, Orange a supprimé environ 3 000 postes en CDI.

Ce sondage, réalisé par CSA auprès de 4 000 salariés tous les six mois, révèle dans cette édition que la note moyenne attribuée par les salariés pour évaluer comment ils se sentent au travail s’est stabilisée à 6,9 et reste inchangée depuis plus de trois ans, une valeur supérieure à la moyenne des actifs français (6,5). De plus, comme en décembre 2013, 92 % des salariés considèrent que la qualité de vie au travail chez Orange est identique ou meilleure que dans les autres entreprises.

Thématiques abordées

Le baromètre fait état d’une très nette amélioration sur les parcours professionnels et la perception de la relation managériale. La question de la charge de travail est également bien prise en considération : « Cela montre que les mesures adoptées pour accompagner les départs portent leurs fruits, commente Bruno Mettling, même si nous sommes conscients que tout n’est pas parfait partout. » Les thématiques reconnaissance et rétribution, ainsi que stratégie RSE, elles, régressent.