LES CADRES MAL À L’AISE DANS LEURS FONCTIONS

À l’occasion de son 17e congrès, qui se tenait du 20 au 23 mai, l’Ugict-CGT a rendu publics deux sondages réalisés par Viavoice : l’un sur les opinions et les attentes des cadres au travail, l’autre sur celles des techniciens*. La défiance des cadres est grande.

Sur 1 003 cadres interrogés, 52 % expriment une forte détérioration des pratiques managériales, et 75 % ne se sentent pas associés aux choix stratégiques de la direction, soit 10 points de plus que lors du baromètre de 2012.

Autre évolution inquiétante : 52 % d’entre eux considèrent qu’ils sont confrontés à des problèmes d’éthique professionnelle. Un phénomène accentué dans le secteur public.

À cela s’ajoutent, selon l’Ugict, « une charge de travail qui explose, un temps de travail de plus en plus difficile à maîtriser, la sphère privée absorbée par la vie professionnelle » 68 % des cadres considèrent que la charge de travail s’est accrue et 55 % que le temps de travail a augmenté (hausse de 11 et 12 points depuis 2012). « L’instabilité des organisations, les réorganisations incessantes » y participent, selon l’Ugict.

Alors que 75 % des cadres indiquent utiliser pour un usage professionnel les nouvelles technologies sur leur temps personnel, le syndicat lance une campagne sur le droit à la connexion-déconnexion.

* En ligne sur <www.ugict.cgt.fr>