LES RÂLEURS SONT LES MEILLEURS
Image

Annie Kahn, JC Lattès, 220 pages, 14 euros.

Cela fait des années que l’auteure, chargée du développement éditorial du Monde, met la vie de bureau “en boîte”, pour reprendre le titre de sa chronique. Cet ouvrage restitue les thèmes qu’elle y aborde : stress, communication en entreprise, management, cantine, relations de boulot, machine à café, etc. Elle y débusque ce faisant bon nombre de stéréotypes : sur le temps que, soi-disant, l’on perd dans les couloirs, la nécessité pour les managers de tout contrôler… Mais surtout, elle y pratique l’art du paradoxe : l’ennui est propice à la créativité, positiver est contre-productif et, comme l’annonce le titre de l’ouvrage, les râleurs, loin d’être des boulets, sont parfois ceux qui font le plus avancer les choses…