LA RÉFORME DES RETRAITES EST ADOPTÉE

Après avoir été rejetée deux fois par le Sénat, la réforme des retraites a été adoptée en deuxième lecture par l’Assemblée nationale le 18 décembre. Son parcours parlementaire chaotique aura été le seul accroc de cette réforme qui n’a pas vraiment mobilisé les foules.

La durée de cotisations est portée à 43 ans pour tous les salariés, du public comme du privé. Elle est relevée progressivement d’un trimestre tous les trois ans à partir de la génération 1958. En revanche, l’âge légal et l’âge de départ à taux plein restent fixés à 62 et 67 ans. Pour les salariés comme pour les employeurs, le taux de cotisation vieillesse augmentera dès le 1er janvier 2014 de 0,15 point, puis de 0,05 point par an jusqu’en 2017. Pour les entreprises, cette hausse devrait être intégralement compensée par une baisse des cotisations familiales.

Compte pénibilité

Grande nouveauté de cette réforme : le compte pénibilité. À compter du 1er janvier 2015, tout salarié ayant été exposé à l’un des dix critères de pénibilité (bruit, travail de nuit, etc.) cumulera des points lui permettant de se reconvertir, de travailler à temps partiel ou de partir plus tôt à la retraite. Son financement sera assuré par une première cotisation des employeurs pour leurs salariés entrant dans le champ d’application du compte et par une cotisation additionnelle pour les entreprises ayant exposé au moins un de leurs salariés à la pénibilité.