PREMIÉRE CONVENTION SIGNÉE ENTRE LE FPSPP ET LES RÉGIONS

Les partenaires sociaux du CPNFP (Comité paritaire national pour la formation professionnelle), l’État et l’ARF (Association des régions de France) ont signé le 9 octobre un accord-cadre ouvrant pour la première fois aux régions un appel à projets du FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels) sur l’accompagnement des mutations économiques liées à la transition écologique, au développement du numérique ou des biotechnologies.

Cet appel à projets sera doté, en 2013, de 10 millions d’euros. Michel Sapin souhaite que le FPSPP puisse multiplier ce budget « par trois ou quatre en 2014 ».

Dans le prolongement de cet accord-cadre national, des conventions régionales État-régions-partenaires sociaux seront signées pour « faciliter le pilotage partagé de projets communs » concernant les jeunes, les salariés fragiles et les chômeurs.

« Sortir de son pré carré »

Le ministre du Travail voit dans cet accord l’occasion pour chacun de « sortir de son pré carré, malgré les divergences et les frottements, et de compléter l’approche par statuts du FPSPP – salariés, demandeurs d’emploi, jeunes, illettrés… – par une approche territoriale ».

Jean-Paul Denanot, président (PS) du Limousin et de la commission formation de l’ARF, y lit une « ouverture du tour de table des financeurs de la formation professionnelle ». Quant au président du CPNFP, Djamal Teskouk (CGT), il souhaite que cet accord soit « le point de départ d’une meilleure articulation de l’action des acteurs de la formation ».