VÉOLIA PROPRETÉ NORD NORMANDIE FÉMINISE SES MÉTIERS

Pour féminiser les métiers de Véolia Propreté Nord Normandie, Corinne Le Bleiz-Chatelain, la responsable diversité de cette filiale régionale de Véolia Propreté, n’y va pas par quatre chemins. Dans cette activité de collecte et de traitement des ordures, les salariées font figure d’exception. Au niveau national chez Véolia, ces dernières ne représentent que 17 % des effectifs, dont 31 % pour les cadres et 4 % chez les ouvriers. Mais, dans la région Nord Normandie, c’est pire : 14 % de femmes, dont 3 % chez les cols bleus – 70 % des effectifs – et 28 % chez les Etam.

Alors, pour inverser la tendance et faire comprendre qu’une évolution est possible, Corinne Le Bleiz-Chatelain a choisi de montrer l’exemple. Personnellement. À plusieurs reprises, à 5 h 00 du matin, elle a revêtu la tenue des équipiers de collecte et embarqué en tant que ripeur sur le marchepied d’un camion de ramassage pour assurer une journée de tournée. « À chaque fois que, durant les réunions de sensibilisation à la diversité que j’anime dans les établissements, on m’oppose qu’il n’est pas possible de féminiser nos métiers, je montre l’inverse. Cela permet de changer les représentations que les hommes ont de ces postes. Une femme peut conduire un camion ou collecter les déchets. Et s’il faut pour cela améliorer les conditions de travail, on le fait », assume-t-elle.

C’est ainsi qu’à mesure que des établissements sont rénovés, Véolia construit dorénavant des vestiaires et des douches réservées aux femmes. « Ainsi on peut les intégrer du jour au lendemain », explique Corinne Le Bleiz-Chatelain. Ensuite, pour mieux convaincre les femmes qu’elles peuvent prétendre aux métiers de ce secteur d’activité, l’équipe diversité mène aussi des actions de sensibilisation dans les écoles et, pour les futurs managers de proximité, dans les universités.

Gagner en productivité et en performance

Cet engagement – qui a valu à la filiale normande d’obtenir le trophée d’argent de l’égalité femmes-hommes de l’Apec – est mû par la volonté de Véolia Propreté de se voir renouveler le label Diversité qu’elle a obtenu au niveau national en 2010. Mais pas seulement : « Cette question de diversité est un enjeu majeur pour l’entreprise. Elle permet de gagner en productivité et en performance », explique Corinne Le Bleiz-Chatelain. C’est notamment le cas pour les équipiers de collecte. « En allant vite et en déployant des efforts physiques importants, on compte chez les hommes davantage d’accidents du travail. Les femmes abordent ce travail différemment et font davantage attention à leur capital santé », illustre-t-elle.

Pour autant, cette mutation n’est pas simple. Certes, la filiale Nord Normandie, 1950 salariés, peut se réjouir d’avoir recruté cinq femmes en 2012, soit 16 % des CDI signés dans l’année. Mais la progression est lente : « Nous n’arrivons pas à augmenter la proportion de femmes de plus de 1 % par an, mais les recrutements sont ralentis du fait d’une conjoncture défavorable et notre turn-over de 5 % est très faible. Au-delà des chiffres nous veillons à faire évoluer les représentations pour que les femmes ne soient pas écartées de l’entreprise », explique Corinne Le Bleiz-Chatelain. Un axe dorénavant inscrit dans le marbre.