LA PONCTION FPSPP PÈSE PLUS QUE LA FUSION DES STRUCTURES

Hormis une responsable formation de la métallurgie – « Ma réponse sera rapide : mon Opca n’a pas changé » –, les RF interrogés ne trouvent pas tout à fait leur bonheur dans la dernière réforme des collecteurs.

« La réforme des Opca m’a touché seulement dans la mesure où nous avons moins de dispositifs de refinancement, donc moins de DIF et de périodes de professionnalisation, mais aussi moins de dossiers administratifs, analyse un RF de la grande distribution. Les Opca deviennent des acteurs incontournables ! » Un avis partagé par un confrère des services : « La professionnalisation tend à devenir une taxe, car il est difficile d’en bénéficier à hauteur de sa contribution. Pour le reste, les changements n’ont pas eu d’impacts significatifs. »

De même pour un autre RF ayant deux Opca : « Avec notre Opca de branche, la relation est de plus en plus limitée, car les financements se réduisent et sont fortement assujettis à la domiciliation du plan auprès de lui. En revanche, la réforme de la professionnalisation se traduit par une mise en œuvre plus simple, soutenue par la branche, depuis que la formation peut être effectuée en interne sans autre formalité que de prouver la mise à disposition de moyens de formation dédiés, pertinents et correctement dimensionnés. Avec notre autre Opca, des services plus pertinents se mettent en place : mobilisation des différents fonds de financement, aide au montage des actions de formation, mise à disposition de logiciels, d’études, etc. »

Seul un responsable formation du secteur de la distribution industrielle a tenu un discours plus tranché. Il en appelle à une nouvelle réforme, plus dure : « La réforme des Opca n’a été faite qu’à moitié. Il fallait faire sauter le monopole des organisations de branche, qui sont des forteresses imprenables où la circulation des fonds n’est pas claire. Nos relations avec notre Opca interprofessionnel sont très bonnes, nous ne versons que la professionnalisation, mais on sent que ses fonds ont diminué depuis qu’ils sont ponctionnés par le FPSPP. »