ERASMUS, LEONARDO ET GRUNDTVIG SAUVÉS

Les programmes européens Erasmus (échanges d’étudiants), Leonardo (échanges d’apprentis) et Grundtvig (éducation des adultes) sont finalement sauvés : le 12 décembre, le Parlement et le Conseil européens se sont entendus sur une dotation totale de 132,8 milliards d’euros pour ces dispositifs en 2013. Ce montant est inférieur de 5 milliards d’euros à la proposition de la Commission, qui était fondée sur des estimations fournies par les 27 États membres eux-mêmes.

Tous ces programmes étaient menacés de disparition dès la fin 2012 si le Parlement européen refusait de voter pour cette même année une rallonge de 8,9 millions d’euros réclamée par la Commission le 23 octobre dernier.

Le vote permet à la Commission européenne de transférer les fonds nécessaires aux agences nationales qui assurent le fonctionnement des programmes dans les États membres et qui les mettront à la disposition des bénéficiaires. Tous les paiements prévus seront donc honorés pour cette année.

« Il s’agit d’un signal positif, qui prouve que l’Europe est déterminée à investir dans l’éducation et les compétences », a affirmé Androulla Vassiliou, commissaire européenne à l’Éducation, à la Culture, au Multilinguisme et à la Jeunesse.