IPSEN INDIVIDUALISE SES PARCOURS D’ANGLAIS SUR TROIS ANS

La recherche scientifique ne saurait se passer d’anglais. Alors que les projets transversaux se multiplient avec les filiales anglaises et américaines, le centre R & D du laboratoire pharmaceutique Ipsen, basé aux Ulis (91), a développé un dispositif de formation triannuel à l’intention de tous ceux qui, parmi ses 230 salariés, sont exposés à l’anglais dans le cadre de leurs fonctions. « Il ne suffit pas de proposer des cours d’anglais à ceux qui en font la demande pour voir les niveaux progresser, rapporte Carol Bieber, responsable RH du site. Les salariés les plus en difficulté sont ceux qui recourent à l’anglais très ponctuellement, mais qui doivent être efficients le moment venu. »

Parcours pédagogiques adaptés

À l’occasion du renouvellement du contrat de prestation en langue en 2010, le site des Ulis a souhaité s’attacher un prestataire susceptible, au-delà de la gestion des cours eux-mêmes, de l’aider à élaborer un référentiel de compétences linguistiques et à définir des parcours pédagogiques adaptés à chaque situation. À la suite d’un appel d’offres élaboré par son service RH, le centre travaille désormais avec la société Transfer. « Depuis 2011, nous disposons donc d’un référentiel de compétences linguistiques répertoriant le niveau cible et les compétences orales et écrites attendues pour tous les métiers du centre de R & D des Ulis, explique Carol Bieber. Réalisé en partenariat avec les managers, il est réévalué chaque année, les besoins en anglais étant susceptibles d’évoluer très rapidement au gré des collaborations avec l’étranger. »

Après une série de tests réalisés par un organisme indépendant, l’analyse des besoins entre le niveau initial et le niveau cible a donné lieu à l’élaboration de parcours de formation aussi individualisés que possible sur une durée de trois ans maximum ; 69 collaborateurs – soit un tiers de l’effectif – n’atteignant pas leur niveau cible sont concernés.

E-learning et présentiel

À côté de la formation certifiante English action skills (EAS), qui comprend 23 heures de formation en e-learning associées à quatre heures de tutorat téléphonique et huit heures d’ateliers thématiques sur un thème au choix (communication, présentation, négociation ou réunion), Transfer propose également des cours intensifs en présentiel (une semaine consécutive), ainsi que des cours en face à face par petits groupes de trois ou quatre personnes. « Par ailleurs, la “Language Hotline”, accessible à l’ensemble des salariés indépendamment de leur participation à un parcours de formation, leur permet de prendre rendez-vous avec un professeur d’anglais disponible sur notre site un mardi sur deux pour travailler des questions précises : présentations, points de grammaires, etc. », souligne Chloé Delahaye, généraliste RH junior. Depuis août dernier, plus de 100 rendez-vous ont été pris.

Il n’y a plus guère aujourd’hui que la formule de l’immersion (une semaine à Londres avec cours d’anglais le matin, travail avec l’équipe de la filiale londonienne l’après-midi et accueil en famille le soir) qui est exclusivement mise au point par le service RH, sans le soutien de Transfer.

D’ici à la fin de l’année, une série de premières évaluations à mi-parcours devrait être lancée. « Nous souhaitons mesurer les progrès réalisés et la pertinence de notre investissement financier avant le terme des trois ans », précise Chloé Delahaye.

Le site des Ulis consacre aujourd’hui 30 % de son budget formation, lui-même représentant 4,5 % de la masse salariale, à la formation à l’anglais. À titre d’exemple, le coût d’une formation EAS est d’environ 1100 euros. Les formations linguistiques s’effectuent sur le temps de travail au titre du plan de formation ou d’une période de professionnalisation, l’Opca Défi acceptant au cas par cas la prise en charge de certains parcours.

Absence d’éléments de bilan

Points faibles du dispositif selon Ipsen : la difficulté à obtenir des éléments de bilan un an après le lancement des parcours et l’absence de “tracking” en matière d’e-learning. Le site des Ulis envisage à l’avenir de mettre en place un contrat tripartite entre le prestataire d’anglais, Ipsen et le collaborateur afin d’établir un engagement mutuel formalisé.

Groupe Ipsen :

Activité : pharmacie

Effectif : 4 500 collaborateurs dans le monde dont la moitié en France

Chiffre d’affaires 2011 : 1 159,8 millions d’euros