LA PLASTURGIE RÉNOVE SA FORMATION

La fédération de la plasturgie, la CFE-CGC, la CFTC et la CFDT ont annoncé le 18 juin avoir signé, le 23 mai, un accord relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie dans les entreprises de ce secteur.

Les dispositions de cet accord s’appliquent dès le 1er juillet prochain dans cette branche qui compte 3 850 établissements, dont plus de 90 % de PME, et 140 000 salariés (pour 29 milliards d’euros de chiffre d’affaires, et 6 % des effectifs de l’ensemble de l’industrie).

Parmi les points de cet accord, qui regroupe l’intégralité des dispositifs dans un seul accord : une rénovation des CQP ; un redéploiement des contrats de professionnalisation sur des formations « plus variées et plébiscitées par nos entreprises », selon Nathalie Guittet, directrice des ressources humaines de Fresenius Medical Care et chef de file patronal de la négociation ; une acquisition du droit individuel à la formation « plus rapide, ce qui donnera les moyens au salarié de se former de façon plus fréquente par rapport à ce que la loi prévoit »; une cotisation professionnalisation des entreprises de 10-20 salariés alignée sur celles de plus de 20 salariés ; une nouvelle grille de rémunération des contrats en alternance, aussi bien pour les contrats d’apprentissage que pour les contrats de professionnalisation… Cet accord est le fruit d’un « consensus parmi les partenaires sociaux sur la nécessité pour la plasturgie d’apparaître comme une branche attractive », a justifié Nathalie Guittet.