S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Actualités

Les salariés veulent du temps pour leur vie familiale

Actualités | L’INTERVIEW | publié le : 10.04.2012 | EMMANUEL FRANCK

Image

Les salariés veulent du temps pour leur vie familiale

Crédit photo EMMANUEL FRANCK

E & C : L’Observatoire de la parentalité en entreprise a publié son 4e baromètre de la conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale* le 3 avril. A-t-elle progressé ?

J. B. : Oui. Aux dires mêmes des salariés-parents, l’offre des employeurs s’améliore sur tous les dispositifs susceptibles d’aider à la conciliation entre les vies professionnelle et familiale. Près de la moitié des salariés interrogés déclarent que leur entreprise propose une mutuelle « avantageuse pour les familles » — + 3 points par rapport au baromètre d’avril 2011 — ; 43 % que le temps partiel sans impact négatif est facilité (+ 9) ; 40 % qu’ils ont un entretien avec leur responsable hiérarchique lorsque survient un événement familial majeur ; 38 % (+ 9) que les congés parentaux et de paternité sont aménagés. Les entreprises progressent également sur la rémunération des congés paternité, maternité et familiaux, ou sur des règles simples concernant par exemple l’heure des réunions… Une véritable dynamique se met en place, concernant notamment la gestion des temps.

E & C : Pourtant, les salariés sont de moins en moins satisfaits…

J. B. : En effet, les trois quarts estiment que leur employeur ne fait « pas beaucoup de choses » pour faciliter la conciliation entre leurs vies familiale et professionnelle ; c’est 5 points de plus que l’année dernière. Les plus mécontents sont les hommes, ce qui, à mon sens, indique leur volonté de s’impliquer davantage dans la paternité. Cela peut sembler contradictoire avec les progrès des entreprises en matière de conciliation, mais les résultats dénotent que les attentes des salariés vis-à-vis de leur employeur progressent plus vite que l’implication de ce dernier. Car si, jusqu’à présent, les trois quarts des salariés sont satisfaits de la conciliation, c’est à eux-mêmes qu’ils le doivent.

E & C : Qu’attendent les salariés des entreprises ?

J. B. : Plus que de l’argent, les salariés veulent du temps. La meilleure mesure serait, selon 30 % d’entre eux (+ 9 points), des règles simples comme par exemple des réunions ni trop matinales ni tardives. Viennent ensuite l’aide financière à la scolarité (26 %, -3) ; puis le temps partiel facilité (24 %, -2) et des mutuelles avantageuses pour les familles (22 %, -7).

* Sondage réalisé en ligne entre le 14 et le 23 février par l’institut Viavoice auprès de 1 001 salariés ayant des enfants de moins de 25 ans au foyer.

Auteur

  • EMMANUEL FRANCK