L’INDUSTRIE, SECTEUR EN POINTE DU BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

CONDITIONS DE TRAVAIL → Parce qu’il valorise ses métiers et offre à ses salariés un rapport direct, voire affectif, avec ce qu’ils produisent, le secteur industriel mérite d’être distingué pour sa performance en terme de bien-être au travail. C’est du moins le diagnostic que porte le cabinet Mozart Consulting, qui a publié, le 14 février, la seconde édition de son étude statistique sectorielle sur le bien-être au travail.

Engagement des salariés

« Malgré un contexte socio-économique défavorable, l’industrie se distingue par un Ibet* de 0,85, signe de l’engagement des salariés, explique Victor Waknine, le fondateur du cabinet. Ce constat montre l’urgence d’accélérer la réindustrialisation du pays. » À l’inverse, le secteur de l’informatique continue à générer un important « mal-être au travail » (Ibet de 0,74) avec une forte augmentation du taux d’arrêts pour AT-MP (+ 20 %) et des sorties forcées (+ 20,8 %), ce qui traduit une « persistance de la mauvaise gestion du turn-over endémique dans ce secteur ».

Avec un Ibet de 0,71, c’est enfin le secteur des services aux entreprises qui enregistre la plus piètre performance.

* Indice de bien-être au travail variant de 0 à 1 et calculé sur la base des données 2010 de la Dares, de la Cnamts et d’Alma Consulting. Méthodologie : <http://mozartconsulting.fr>.