500 RECRUTEMENTS DE CANDIDATS DE PLUS DE 50 ANS SUR TROIS ANS

C’est dans le cadre de son engagement en faveur de la diversité que le groupe Casino a commencé à s’intéresser aux seniors. Avant même que les entreprises soient obligées de négocier sur ce thème, le groupe de distribution a pris des engagements à l’égard des seniors dans le cadre de ses accords sur la formation professionnelle (mars 2005), le compte épargne temps (mai 2008) et la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (décembre 2008). « Nous avons eu envie d’aller plus loin », se souvient Gérard Massus, directeur des relations et de l’innovation sociales. Ce qui a débouché, le 9 septembre 2009, sur la signature par l’ensemble des partenaires sociaux d’un accord sur “l’emploi des salariés âgés au sein du groupe Casino”, entré en vigueur le 1er janvier 2010. « Juste au moment où ce type d’accord est devenu obligatoire, admet Gérard Massus. Mais c’est l’aboutissement d’une longue négociation. »

Changement culturel

L’engagement le plus spectaculaire concerne le recrutement : entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2012, intégrer 500 salariés âgés de 50 ans et plus. « Au dernier pointage, fin août, nous étions exactement dans les clous, avec 250 recrutements effectifs, compte Gérard Massus : 42 cadres, 10 agents de maîtrise et 198 employés, dont 134 en CDD et 116 en CDI. » Sa méthode : « Le sourcing et la procédure de recrutement sont on ne peut plus classiques. Si nous tenons cet objectif, c’est parce que nous faisons le point tous les mois, ce qui amène les recruteurs à ne jamais négliger les candidatures de seniors. Il s’agit avant tout d’un changement culturel. » L’intégration des seniors ne pose ensuite aucune difficulté : « Au contraire, ils vivent leur recrutement comme une opportunité à laquelle ils ne croyaient plus. Ils sont donc plus motivés que la moyenne. » Ils apportent, de surcroît, « la maturité de leur âge », sourit Gérard Massus, ainsi qu’une « longue expérience du monde du travail. Il est encore trop tôt pour mesurer l’impact que cela peut avoir sur l’ambiance au sein des équipes ou le turnover. J’observe néanmoins une véritable complémentarité intergénérationnelle ».

L’accord seniors prévoit en outre des dispositions pour rester en bonne santé et préparer sa retraite. Après 55 ans : une bonification de 20 % des heures de droit individuel à la formation (DIF) et, avec dix ans d’ancienneté, des formations “journée du dos” et “journée de la forme” incluses dans le catalogue DIF, et une visite médicale annuelle pour ceux qui le souhaitent. Et pour les 57 ans et plus, il prévoit des formations à la préparation de la retraite, accessibles au titre du DIF, et la possibilité d’une cessation partielle ou totale d’activité grâce à la mobilisation du compte épargne temps (CET).

GROUPE CASINO

• Activité : grande distribution.

• Effectifs : 220 000 salariés dont 75 000 en France.

• Chiffre d’affaires : 29 milliards d’euros en 2010.