UN FICHIER EMBARRASSANT POUR DÉCATHLON

La direction de Décathlon devra s’expliquer, lors du CCE du 30 septembre prochain, sur les suites à donner à la découverte malencontreuse, en juillet dernier, d’un document manuscrit de sept pages, élaboré en 2009 par deux managers de cet entrepôt isérois. Il fournit des appréciations individuelles, souvent peu élogieuses, sur 11 salariés d’une équipe de logistique : « bavarde », « petit malin », « se plaint pour un rien », ou « consciente qu’elle n’a rien à faire dans l’équipe » cotôient de rares « fait bien son boulot ». Plus embarrassant, il consigne aussi des éléments glanés sur leur santé et leur vie extra-professionnelle, telle qu’une stérilité, un divorce, une « chimio depuis deux ans » ou une vie de « vieux garçon ».

Alerté par le délégué central de la CGT, après deux CE infructueux, Yves Claude, le Pdg, lui a répondu que ces écrits étaient pour lui « insupportables », et « en opposition avec la loi et avec le sens de notre entreprise », où « nous mettons en son cœur les femmes et les hommes du monde entier » (sic).

Mises à pied

Le DRH, Jean-Pierre Haemmerlein, a mis à pied les deux manageures concernées, qui exercent des responsabilités dans deux autres sites du groupe. Elles seront inscrites à une formation maison, “valeurs et volonté”, et retourneront sur le site de Saint-Quentin Fallavier pour se livrer à un mea culpa. Leur rencontre avec le Pdg est aussi prévue. Insuffisant, pour au moins trois syndicats. La CGT, la CFDT et la CFE-CGC ont annoncé qu’elles allaient porter plainte.