LES TALENTS DES SALARIÉS S’EXPOSENT ET SE PARTAGENT
Image

Le 17 mai dernier, à l’heure du déjeuner, le hall du siège d’Axa France avait des allures de podium. Les stars ? Vingt et une collaboratrices de l’assureur, vêtues de tenues réalisées par une salariée passionnée de couture, Yolande Megnassan : « Ma passion, c’est de créer des vêtements et de les adapter à la personnalité qui va les porter, témoigne-t-elle. J’ai pu avoir un échange avec les salariées volontaires : elles m’ont expliqué les couleurs qu’elles aimaient, et je me suis adaptée à leurs goûts pour qu’elles se sentent plus à l’aise. »

Yolande Megnassan a préparé les tenues chez elle, le soir et le week-end, entre février et mai, ce qui a représenté pas moins de 250 heures de travail ! Cette initiative est l’un des exemples emblématiques des moments conviviaux que peuvent partager les salariés d’Axa autour de leurs passions. L’association Talents en mouvement (TEM), qui a participé à l’achat d’une partie du tissu, est d’ailleurs née d’une demande des salariés.

Une association pour partager ses passions

« Des collaborateurs se rencontraient mais se sont sentis frustrés de ne pas pouvoir continuer d’échanger sur leurs passions », raconte Valérie Moati, présidente de l’association. L’idée a même été formalisée sur un site intranet dédié à l’innovation participative, lancé pour proposer des bonnes pratiques, parmi lesquelles la valorisation des talents artistiques des collaborateurs.

L’association est donc née en juin 2008. Elle est soutenue par la DRH, et Eric Lemaire, directeur de la communication, en est le vice-président. Le financement est réalisé via un budget de mécénat d’Axa Assurance IARD. Chacun peut partager ses passions artistiques, son goût du théâtre, de la musique, de la photographie, des arts graphiques, de la littérature, etc. Les collaborateurs mènent ces activités sur leur temps libre, plutôt entre 12 heures et 14 heures.

Aujourd’hui, l’association compte 750 inscrits. Aucune concurrence n’existe avec le comité d’entreprise, qui ne propose pas ce type d’activités. Un collaborateur de Strasbourg a par exemple exposé des sculptures, un autre a écrit et mis en scène une pièce de théâtre, et une exposition itinérante de 30 œuvres de peinture et sculpture va circuler sur les sites.

« Ces initiatives renforcent les liens entre les salariés, qui peuvent se voir autrement, remarque Valérie Moati. Cela décloisonne les services. » Et les hiérarchies disparaissent, comme au défilé, où des femmes occupant des postes de direction ont défilé aux côtés d’employées. Autres atouts cités par Valérie Moati : le partage des passions procure des émotions fortes, cela change l’ambiance et l’humanise. Enfin, ce type d’initiatives permet de mettre le pied à l’étrier pour des personnes qui n’osent pas s’exprimer d’habitude. Yolande Megnassan le confirme : « Il y a quatre ans, sans l’association, je n’aurais pas eu le courage de parler de ma passion. »

Proposer de la qualité

Mais attention, pour que les initiatives suscitent l’adhésion, « il faut que l’on prenne les gens au sérieux en leur proposant de la qualité. Nous avons par exemple réalisé un catalogue de l’exposition itinérante digne des catalogues classiques des musées », assure Valérie Moati.

« Si les salariés ne se sentent pas bien, ils ne participeront pas, observe Martine Lourme, déléguée CFDT. Chaque direction a un budget pour organiser ses propres animations ; c’est utile pour créer des liens entre les personnes dispersées sur différents sites. Mais cela ne suffit pas. Il faut remettre du collectif dans l’organisation et faire qu’elle soit moins stressante au quotidien. »

AXA FRANCE

• Activité : assurances.

• Effectif : 15 000 salariés en France.

• Chiffre d’affaires 2009 : 22,2 milliards d’euros.