Conjuguer plaisir et travail

Faire venir un artiste en résidence ou laisser les passions s’afficher au sein de l’entreprise, organiser une course cycliste de salariés ou des moments festifs… Certains penseront qu’orchestrer la convivialité au travail relève du gadget, de la démagogie, voire du ridicule. Cela serait le cas si l’ambition de leurs promoteurs était strictement utilitaire, par exemple consistant à motiver des équipes autour d’un objectif commercial.

En fait, lorsque la convivalité se donne pour ambition de permettre aux salariés de se retrouver, de faire tomber la pression, d’apaiser les tensions, de créer du lien dans un climat social serein ou de porter des valeurs telles que la solidarité et la confiance, elle trouve toute sa légitimité.

Si la convivialité est authentique et sincère, l’ambiance de travail s’améliore spontanément. Or l’ambiance est souvent une condition placée en tête des critères pour rester dans une entreprise ou pour choisir de la rejoindre.