la semaine en bref
en chiffre

- 7 %

C’est la diminution du flux de migrations permanentes à des fins d’emploi entre 2008 et 2009, vers les pays de l’OCDE et entre ces pays.

Source : “Perspectives des migrations internationales”, OCDE, 2011.

Étudiants apprentis dans le fret

La bourse de fret routier Teleroute (groupe Wolters Kluwer, éditeur d’Entreprise & Carrières) met à disposition son outil gratuitement, et depuis fin juin, au profit des étudiants apprentis exploitants transport en formation dans les écoles Isteli-AFT-Iftim. Ultérieurement, tous les participants aux formations AFT-Iftim traitant de bourses de fret en bénéficieront ; 58 % des transporteurs routiers font appel quotidiennement à une ou plusieurs de ces bourses.

MISE EN PLACE D’UNE COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LE FINANCEMENT DES SYNDICATS

La commission d’enquête parlementaire sur le financement des organisations syndicales et patronales a été mise en place le 12 juillet. Elle devra « étudier les mécanismes de financement des organisations syndicales d’employeurs et de salariés, afin de présenter des propositions permettant de garantir leur indépendance et leur légitimité ». La commission doit remettre son rapport au plus tard le 8 décembre.

Malaise à l’ONF

Les syndicats de l’Office national des forêts (ONF), Snupfen-Solidaires, CGT-Forêt, FO et Unsa, ont voté à l’unanimité le 12 juillet dernier une motion exigeant « un moratoire immédiat sur les diminutions d’effectifs ». Après trois suicides en un mois, ils ont dénoncé un « malaise profond ». Ce même jour, Pascal Viné, directeur général de l’ONF, présentait au comité central hygiène et sécurité un plan renforcé sur les risques psychosociaux, prévoyant notamment de doubler le nombre des assistantes sociales (11 à ce jour). Il a réaffirmé qu’il souhaitait intégrer ce sujet au contrat d’objectifs 2012-2016, soumis au conseil d’administration le 20 juillet.

Projet d’accord sur les missions de l’Apec

Les partenaires sociaux ont défini, le 12 juillet, un projet d’accord visant à clarifier les missions de l’Apec. La sécurisation des parcours devient sa vocation principale et son action sera élargie aux jeunes ayant suivi un premier cycle de l’enseignement supérieur. La cotisation ne pourra pas servir à financer ses activités commerciales.

GPEC à Mantes-la-Jolie

La ville de Mantes-la-Jolie a signé le 11 juillet un accord d’une durée de trois ans avec le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) visant à « rénover le système de management de la ville, notamment par le développement des compétences de la chaîne d’encadrement ; et à développer les compétences des agents ». Le CNFPT élaborera un référentiel managérial pour les 128 agents encadrants et mettra en œuvre un parcours de formation spécifique. Il professionnalisera les agents sur leur cœur de métier et mettra en place une GPEC.