La DGEFP prône la mise sous tutelle étatique des Opca, en rognant leurs marges de manœuvre et en leur imposant notamment une obligation de financement de la portabilité du DIF des demandeurs d’emploi.

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Entreprises et Carrières

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous