S'abonner
Se connecter
Menu
Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Enquête

La lutte contre l’illettrisme : cheval de bataille du FPSPP et du gouvernement

Enquête | publié le : 12.04.2011 | V. G.-M.

Crédit photo

Engagés de longue date dans la lutte contre l’illettrisme et l’alphabétisation, les Opca ont été très nombreux à se porter candidats sur l’appel à projets “Favoriser un socle commun de connaissances et de compétences”. Les secteurs du commerce (Forco), du sanitaire-médico-social (Unifaf) et du bâtiment sont les grands bénéficiaires de la programmation 2010. Mais le FAF-TT a également été retenu pour deux opérations visant 915 personnes illettrées et analphabètes.

Plus de 5,3 millions d’euros (plus de 3,5 millions du FPSPP et plus de 1,8 million du FSE) sont consacrés à ce projet : actions de formation individuelles et collectives, conception d’outils de positionnement, enquête avec l’appui de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme, développement des CIF intérimaires visant l’acquisition des connaissances de base ou l’alphabétisation. Intergros, l’Opca du commerce de gros et international, est soutenu par le FPSPP pour la formation de 500 salariés de premier niveau de qualification dans la fonction logistique (caristes, préparateurs de commandes, manutentionnaires, agents d’expédition…), dont les coûts pédagogiques et les salaires seront intégralement pris en charge.

120 millions d’euros supplémentaires

La lutte contre l’illettrisme est devenue un tel enjeu politique qu’une rallonge financière de 120 millions d’euros a été accordée pour la programmation 2011 par le FPSPP, sur laquelle l’Agefos-PME a déjà obtenu 15 millions d’euros en janvier dernier pour son programme Déclicc. Par ailleurs, la démarche “1 001 Lettres” d’Opcalia devrait être amplifiée et adaptée à titre expérimental à quatre branches : transport aérien, prévention sécurité, manutention ferroviaire, services funéraires.

Auteur

  • V. G.-M.