Moins d’offres d’emploi génère moins de tensions

Bonne ou mauvaise nouvelle ? Au 4e trimestre 2010, les difficultés de recrutement ont légèrement reculé (de - 1 %) par rapport au trimestre précédent, d’après une étude de la Dares publiée le 16 mars, qui analyse les offres et demandes d’emploi déposées à Pôle emploi.

Disparités selon les secteurs

La raison tient d’abord à la baisse du volume d’offres (- 1 %), alors que le nombre de demandeurs d’emploi est resté stable. Toutefois, les tensions sur le marché du travail se sont légèrement accentuées par rapport à fin 2009 (+ 6 %), même si l’on reste à des niveaux nettement inférieurs à la moyenne enregistrée sur la période 1998-2010. Cette tendance masque des disparités selon les secteurs. Dans l’industrie, où les professionnels de la mécanique et des industries de process (transformation des matières premières) sont particulièrement recherchés, les difficultés de recrutement s’aggravent de 6 % ce trimestre et de 37 % sur un an. Les offres d’emploi ont progressé de 4 %, mais la part d’emplois durables diminue.

Dans le BTP, les tensions sur le marché du travail sont en léger recul au 4e trimestre – sauf pour les conducteurs d’engin et les cadres du bâtiment – mais elles restent bien en deçà des niveaux d’avant 2008. Enfin, dans le tertiaire, les secteurs “banque et assurance” et “transports, logistique, tourisme” restent tendus ce trimestre, tendance observée depuis un an pour ce dernier secteur (+ 53 %), tout comme pour l’informatique et les télécommunications (+ 31 %).